L’avant-dernier round pourrait sceller le sort de la Ligue 1 Mobilis pour ce qui est du titre de champion que se disputeront, à distance, l’USM Alger (1er, 49 points) et la JS Kabylie (2e, 46 points) qui seront opposés au MC Oran (à domicile) et NA Hussein-Dey (extérieur) dans ce sens. En revanche, pour ce qui est de la lutte pour le maintien, dans laquelle pas moins de 9 clubs sont embarqués à menaces distinctes, elle devrait se prolonger jusqu’à l’ultime journée.

Par Mohamed Touileb
Trois points, c’est ce dont l’USM Alger aura besoin pour s’assurer la couronne de champion et succéder au CS Constantine, le tenant. Ce soir, en réception du MC Oran, les Usmistes peuvent mettre les poursuivants K.O. Pour cela, il faudra empocher les trois points pour éviter tout scénario catastrophe après une phase « retour » des plus poussives. Pour preuve, les « gars de Soustara » n’ont gagné qu’un seul de leurs 7 derniers matchs pour 4
défaites et 2 nuls. Une copie catastrophique qui aurait pu leur coûter la première place. Heureusement, derrière, les poursuivants n’ont pas connu de période faste.

JS Kabylie : mission «Ligue des Champions»
Néanmoins, si le Paradou AC a flanché, ce n’est pas de la JS Kabylie. Les «Canaris», au profit de leur succès contre les Usmistes à Tizi Ouzou (2/1) jeudi dernier, ont pu revenir à trois petites longueurs. Ainsi, les Tizi-Ouzéens, qui se mesureront au NA Hussein-Dey ce soir au stade 20-Août 1955 Ruisseau), voudront l’emporter et mettre la pression sur les Unionistes. Même si l’adversaire du jour a un besoin vital de points pour se mettre définitivement à l’abri de la relégation. En tout cas, chez la formation Kabyle, la détermination est là pour empocher les trois points : « C’est un match très difficile devant une équipe du NAHD qui n’est pas à l’abri. Cela veut dire qu’on va vraiment avoir affaire à une formation motivée et déterminée à nous battre. Du coup, il faut faire très attention car on ne doit pas perdre. Il ne reste que deux matchs, il faudra faire le plein pour espérer terminer sur le podium », a indiqué Amir Belaïli qui veut, comme ses compères, préserver cette deuxième place pour disputer la prochaine édition de la Ligue des Champions CAF.

Maintien, c’est tout ou rien
De son côté, le Paradou AC (3e, 45 points), poursuivant direct de la troupe à Franck Dumas, pourrait se louper sachant qu’il se rend chez l’AS Aïn M’lila (11e, 33 points). Un hôte dans l’obligation de faire le plein s’il veut assurer le maintien.
Pour la survie, la lutte s’annonce acharnée car pas moins de 9 teams en sont concernés.
A différents degrés les plus menacés sont les actuels relégables à savoir l’O Médéa (14e, 31 points) et le DRB Tadjenanet (15e, 30 points) outre le MO Béjaïa (16e, 30 points). Entre le 8e du classement, le NAHD, et la zone rouge il n’y a que 5 unités d’écart. C’est pour dire que les jeux ne sont pas encore faits. En tout cas, le MO Béjaïa – CR Belouizdad s’annonce explosif tout comme l’affiche CAB Bordj-Bou Arréridj – O Médéa. Deux véritables duels à 6 points. Pour leur part, l’USM Bel-Abbès, premier non-relégable (32 points), sera hôte du MC Alger (6e, 40 points) alors que le DRB Tadjenante accueillera le CS Constantine (7e, 39 points). Les Mouloudéens essayeront de disputer le podium logé à 5 longueurs. Une mission qui semble impossible sachant que l’ES Sétif (4e, 42 points) et la JS Saoura (5e, 41 points), qui s’affronteront à Béchar, sont les deux vrais potentiels « podiumables ». Dans cette bataille, à tous les niveaux, le moindre point sera précieux et pourra peser lors du décompte final à l’issue de la dernière étape prévue dans 5 jours.<