Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a affirmé, lundi, que l’Algérie ne tolèrerait dans le cadre de ses relations bilatérales avec ses partenaires européens, aucune ingérence dans ses affaires internes, mettant en avant l’impératif d’établir des liens fondés sur le respect mutuel et l’égalité souveraine des Etats. Supervisant l’ouverture des travaux de la Conférence des chefs de missions diplomatiques et consulaires algériennes, tenue au Palais des Nations au Club des Pins, le Président Tebboune a souligné que “dans le cadre des relations bilatérales avec ses partenaires européens, l’Algérie ne tolèrera aucune ingérence dans ses affaires internes et demeurera disposée à établir des liens fondés sur le respect mutuel et à s’engager au respect total du principe de l’égalité souveraine des Etats”. Pour rappel, le Président Tebboune avait donné, lors de la réunion du Conseil des ministres tenue fin octobre dernier, des instructions pour revoir les dispositions de l’accord d’association avec l’Union Européenne (UE), selon une “vision souveraine” et conformément à l’approche “gagnant-gagnant”.