La scène du 21e Festival culturel européen en Algérie, prévu du 24 juin au 2 juillet au Théâtre national Mahieddine-Bachtarzi (Tna), sera animée par des artistes et des ensembles algériens de musique qui revisiteront le patrimoine musical algérien et européen, dans le strict respect des mesures de prévention sanitaire contre la propagation du Coronavirus. En raison de la pandémie de la Covid-19, cette édition, placée sous le thème  »L’Algérie chante l’Europe », se contentera uniquement du volet « musique » confié notamment à des artistes et ensembles algériens qui représenteront au fil des soirées 14 pays d’Europe participants. Pour les organisateurs, l’évènement se veut être une « opportunité de promotion du dialogue, de la pluralité et de la diversité culturels entre l’Algérie et les pays de l’Union européenne et un « soutien au monde artistique », sévèrement impacté par la pandémie du Coronavirus. Ainsi, le festival sera marquée par des prestations musicales diversifiées, alliant plusieurs genres comme le rai, le rock, folklore kabyle et la musique classique universelle et andalouse. La cérémonie d’ouverture de cette édition sera animée par le groupe « Raina Rai », représentant ainsi la délégation de l’Union européenne, alors que la troupe « Ahellil Baba », la chanteuse andalouse Lamia Ait Amara et l’Orchestre symphonique de l’Opéra d’Alger, animeront les soirées de l’Allemagne, la Grèce et l’Espagne. L’Autriche ayant proposé un quatuor viennois, la chanteuse andalouse Zakia Kara Terki, le groupe de musique chaoui « Iwal », l’Orchestre polyphonique de Salim Dada et le collectif de Fado et Bossa Nova, « Hind and Algerio » représenteront la Hongrie, Malte, l’Italie et le Portugal. L’Orchestre polyphonique « Acima », les groupes, « Garage Band » et « Dimastand » prendront également part à ce festival alors qu’un orchestre de « Jeunes talents » a été retenu pour animer la cérémonie de clôture, au nom de la délégation de l’Union européenne. Le jeune Fayçal Bellatar entretiendra chaque soir la rubrique « De la parole jaillit la lumière », durant laquelle il donnera lecture à des extraits d’oeuvres littéraires avant chaque spectacle. Un protocole sanitaire a été mis en place afin d’assurer le respect des mesures de prévention, assurent les organisateurs qui souligne l’impératif du port du masque et celui de se soumettre au contrôle de la température à l’entrée, précisant que le tarif d’entrée est fixé à 300.00 DA par personne et que « seule la moitié » des sièges seront occupés durant les concerts, interdits aux enfants de moins de 12 ans. Le Festival culturel européen se tient depuis 2000 en Algérie, l’édition 2020 a été ajournée en raison de la crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus.