25 ans après son assassinat, Saïd Mekbel, reste toujours dans les mémoires des algériens. Celui qui était connu par son pseudonyme « Mesmar Djeha » sur les colonnes du quotidien « le Matin » est à l’honneur ce lundi, et demain, mardi, à Béjaia, sa ville natale. Un hommage lui sera rendu durant ces deux jours par l’association estudiantine AAI ( Amazday Adelsen Inelmaden ) . Ce lundi, il est question d’exposition (voir photos en dessous) au niveau de la résidence universitaire « Targa Ouzemmour » et demain, une marche (comme chaque année).

Lire également l’article de « Reporters » en cliquant ICI

Contacté par « Reporters », le président de l’association, Massinissa Mouri, a tenu à rappeler que « l’objectif de ces manifestations est de faire connaître Saïd Mekbel, surtout pour les jeunes » a-t-il affirmé. Il ajoutera que « ce qui est passé durant la décennie noire ne doit pas être oublié et c’est une manière pour nous de montrer les sacrifices consentis pour la liberté d’expression ». Revenant sur la « spécificité » de la commémoration, coïncidant avec le Hirak, Massinissa Mouri, indiquera que « ce sera une occasion également pour soutenir les détenus d’opinion et dénoncer les arrestations des manifestants ».