Une hausse des cas d’atteintes par les maladies professionnelles, a été enregistrée, ces dernières années, par la Caisse nationale des assurances sociales des travailleurs salariés (Cnas) de Blida, où 72 cas d’atteintes ont été déclarés au mois d’octobre de cette année 2019, a-t-on appris, mardi, auprès d’un responsable de cette Caisse. «Les cas déclarés des maladies professionnelles chez les travailleurs salariés ont enregistré une hausse entre 2016 et 2018», a indiqué à l’APS, Baghdir Mohamed, contrôleur au service de prévention de accidents de travail et des maladies professionnelles à la Cnas de Blida, en marge de portes ouvertes sur la prévention des risques professionnels, organisées sous le signe «Les maladies professionnelles, une affaire de tous». Il a fait cas, à ce titre, de «48 cas déclarés en 2016, portés à 53 en 2017, puis à 79 en 2018». Pour l’année 2019, les cas d’atteintes déclarés sont de 72 jusqu’à octobre dernier, a-t-il ajoute, prévoyant une «hausse de ce chiffre durant les deux mois restants de cette année». Le responsable, qui a expliqué que cette hausse est due à une «extension du tissu industriel de la wilaya, et la création de nouvelles usines et entreprises», a assuré la prise en charge, par la Cnas, «de la totalité des cas de maladies professionnelles pouvant toucher le travailleur dans son milieu professionnel». Il a cité, entre autres, la perte d’audition qui touche les travailleurs des usines de tissage et de montage de véhicules à cause du son élevé des machines, les affections pulmonaires liées au travail dans des usines de produits chimiques et d’entretien , les maladies des cordes vocales touchant les enseignants et professeurs, et les maladies de la peau concernant les travailleurs dans la construction. M. Baghdir Mohamed a, également, signalé, au titre de ces mêmes efforts de prise en charge, la mobilisation d’une commission nationale mixte (englobant le secteur de la Santé et la Cnas), en charge de l’actualisation, chaque année, de la liste des maladies professionnelles, à laquelle d’autres maladies sont ajoutées. Cette liste englobant 53 maladies professionnelles en 1998 a vu ce chiffre porté à 85 maladies en 2019, a-t-on fait savoir, sur place. Outre des représentants de secteurs concernés, dont l’Emploi, l’inspection du travail, et la Protection civile, des patrons et des experts en prévention professionnelle ont pris part à ces portes ouvertes, d’un jour, dont l’objectif principal est de «sensibiliser sur l’impératif de l’ancrage de la culture de prévention sur les maladies professionnelles, afin de garantir une meilleur protection des travailleurs dans leur milieu professionnel», selon les organisateurs. n