La Caisse nationale des assurances sociales des travailleurs salariés, rue Abane-Ramdane du centre-ville de Sidi Bel Abbès, a organisé hier une journée sur la prévention des maladies professionnelles, ayant pour objectif de sensibiliser les employeurs sur la nécessité de prendre toutes les mesures et précautions et de mettre en œuvre les moyens pour prémunir leurs ouvriers contre les maladies professionnelles.

La rencontre qui a réuni les cadres de la Cnas, les directeurs de l’emploi, les directeurs des agences Anem, Ansej et la Cnac, les cadres de la police et de la Protection civile, ainsi que des chefs d’entreprise, en présence du secrétaire général de la wilaya, était l’occasion pour les responsables de la Cnas d’attirer l’attention des employeurs sur la hausse de mortalité par les maladies professionnelles dans le milieu du travail, enregistrée depuis le début de l’année jusqu’au 31 octobre, faisant état de 10 cas de décès causés par des maladies professionnelles et 5 cas de maladies professionnelles déclarés par les employeurs, contre 8 cas de décès
et 4 cas de maladies professionnelles durant l’année 2018. Une hausse qui a incité les responsables de la Cnas à mettre l’accent sur la nécessaire amélioration des conditions de travail en milieu professionnel pour la protection adéquate de l’employé, surtout ceux en contact permanent avec les produits chimiques susceptibles de provoquer des maladies professionnelles et vulgariser les lois régissant le secteur du travail et les réformes au niveau des secteurs de l’activité. L’objectif est également d’inculquer aux travailleurs la culture de bonnes pratiques dans le milieu du travail pour éviter les affections pouvant provoquer la dégradation de leur état de santé, a-t-on affirmé. « La maîtrise des risques professionnels dans l’entreprise sont les moyens efficients de prévention des maladies professionnelles », ont expliqué les intervenants qui ont insisté sur l’adaptation d’un environnement professionnel adéquat, afin d’éliminer tous risques. Plusieurs conférences ont été animées portant sur « les maladies professionnelles, modalités de déclaration », « l’obligation de déclarer les produits susceptibles de provoquer les maladies professionnelles », « la sous-déclaration des maladies professionnelles », « les maladies professionnelles dans le milieu hospitalier », « les particularités des maladies professionnelles dans le secteur du BTPH », « les maladies professionnelles dans le secteur des hydrocarbures » et « le rôle de l’inspection du travail dans la prévention des maladies professionnelles ». n