Les points de la rencontre plus une défalcation de trois points, c’est ce que l’USM Alger a perdu en boycottant le derby contre le MC Alger. Un duel, de mise à jour du championnat, programmé au 12 octobre dernier en plein date FIFA que les Usmistes avaient refusé de jouer. Motif avancé: ils avaient 5 éléments retenus avec l’équipe nationale militaire qui disputait les Jeux mondiaux à Wuhan (Chine) et un autre, Mouaid Ellafi, convoqué avec la sélection libyenne. Une excuse que la Ligue de football professionnel (LFP) a réfutée catégoriquement en sanctionnant le champion d’Algérie sortant qui a saisi, en début du mois, le Tribunal arbitral sportif (TAS) algérien, comme première démarche, pour faire annuler cette mesure jugée « abusive ».

On croyait le dossier plié mais la direction des « gars de Soustara » ne veut rien lâcher car elle estimé avoir été lésée et abusée. Huitième du championnat, les Unionistes, pointe à 9 longueurs des deux co-leaders : le CR Belouizdad et le… MC Alger. Ce dernier a profité d’une victoire par forfait contre les «Rouge et Noir» pour augmenter sa cagnotte de points. Mais ce n’était pas tout puisque l’ «Ittihad» a vu la Commission di discipline de la LFP lui retranché trois autres unités comme sanction pour le «boycott» ainsi qu’une amende de 200 millions de centimes. Une somme importante d’autant plus que la crise financière est aigüe à l’USMA. Ainsi, en comptant les trois unités enlevées aux protégés de Bilel Dziri, en plus des trois autres virtuelles du match en retard contre le Paradou AC, c’est une place sur le podium qui serait jouable pour eux après 10 journées. Surtout qu’après l’épisode du derby, Rabie Meftah & cie ont remporté 3 de leur quatre dernières sorties dans le challenge national pour un nul. Des bonnes performances qui ont, légitimement, poussé les dirigeants à faire le nécessaire pour permettre au tenant de titre de mettre toutes les chances de son côté pour jouer les premiers rôles et se rapprocher de la tête du ranking.

Le TAS dans l’embarras
Ainsi, on s’attend à ce que le TAS algérien rétablisse les Usmistes en leur restituant, au minimum, les trois unités défalquées. Pas sûr que cette requête ait une suite favorable. Dans ce cas, c’est le TAS de Lausanne qui serait sollicité par les dirigeants. Le verdict de l’audience à l’instance juridictionnelle algérienne est attendu dans les 2 ou 3 semaines à venir. Tout le monde sera donc suspendu à cette sentence dans un dossier très compliqué qu’on pensait déjà classé. C’était sans compter sur la détermination des derniers vainqueurs de la Ligue 1 de football dans saison 2018-2019. Comme grief, l’USMA compte avancer le report du match du Paradou AC contre l’USM Bel-Abbès à cause de la présence de son milieu de terrain, Adem Zorgane, avec l’équipe nationale lors de la date FIFA du mois de novembre en cours. Un deux poids deux mesures qui a fait penser à un certain acharnement contre les Usmistes. Est-ce suffisant pour pousser le TAS à obliger la structure chargée de gérer le championnat Dz avec ses deux paliers « pro » à reprogrammer le derby déboutant, par la même occasion, la Fédération algérienne de football (FAF), qui avait rejeté le recours interjeté par l’USMA récemment ? Wait & see. n