A Tizi Ouzou, plusieurs axes routiers ont été fermés lundi à travers différentes localités de la wilaya après les importantes quantités de pluie qui se sont abattues sur la wilaya ces deux derniers jours, a-t-on appris auprès du directeur local des Travaux publics (DTP), Smaïl Rabhi.

La RN 15, reliant le chef-lieu de Tizi Ouzou à plusieurs localités du Sud de la wilaya a été fermée dans la matinée pour cause de deux éboulements, rocheux et terreux, au niveau du lieu-dit Takhoukhth, et qui a été rouvert à la circulation en fin de matinée a indiqué à l’APS, M. Rabhi. Il a, également, souligné que le même axe routier a été obstrué par l’éboulement d’un terrassement privé entre les localités de Aïn El Hammam et Larba Nath Irathen, au sud-est de la wilaya, ainsi que les cols de Chellata, dans la commune d’Illoula Oumalou, reliant Tizi Ouzou avec la wilaya à Béjaïa, et celui de Tizi N-Koulal dans la commune d’Abi Youcef, reliant les wilayas de Tizi Ouzou et Bouira. Dans la commune d’Ait Aissa Mimoune, au Nord-est du chef-lieu de wilaya, la route communale reliant plusieurs villages, à savoir : Oumlil, Ikhelouiène, Laâzib, Igounane Ameur a été fermée à la circulation à cause d’un ouvrage, refait y a tout juste une semaine, emporté par les eaux, a relevé le même responsable. En outre, dans la commune de Bouzguene, à l’Est de Tizi Ouzou, un oued en crue au lieu-dit Azaghar avait emporté un véhicule léger causant la mort d’une personne. En déplacement sur les lieux, le chef de l’Exécutif local, Mahmoud Djammaâ a instruit la DTP de lancer dans l’immédiat une étude et de procéder à la prise en charge de cet axe routier. En août dernier, lors d’une réunion du conseil de wilaya consacrée à la préparation de la saison hivernale, une commission multisectorielle regroupant la DTP, l’Office national d’assainissement (ONA), la direction locale des ressources en eau (DRE) et la protection civile, chargée de recenser les points noirs à travers la wilaya. Le chef de l’Exécutif local avait, mis l’accent, lors de cette réunion, sur «la nécessité d’établir une carte des zones d’enneigement et celles inondables et de prendre toutes les mesures préventives qui s’imposent pour éviter les situations catastrophiques».

De nombreux dégâts déplorés à Béjaïa
Des nombreux dégâts, notamment des coupures d’électricité, des éclatements de conduites principales d’eau potable et des éboulements, ont été déplorés à Béjaïa, conséquemment aux intempéries survenues dans la nuit du lundi à mardi, selon diverses sources. Ces dégâts se sont matérialisés par une rupture du courant électrique, notamment à Béjaïa et ses environs, où une dizaine de conducteurs de courant ont chuté, selon la Sonelgaz. L’alimentation en eau potable (AEP) à Béjaïa et dans tous ses environs a été irrémédiablement perturbée suite l’éclatement des deux conduites principales d’AEP, celle à l’est de diamètre 700 mm, emportée par les eaux de l’oued Agrioun, et celle à l’ouest, qui a du céder, devant la furie des eaux de l’oued Soummam, non loin de la ville de Oued-Ghir à 12 km du chef-lieu de la wilaya, selon un communiqué de l’Algérienne des Eaux (ADE). Plusieurs éboulements et écoulements boueux ont été également déplorés dans plusieurs régions, notamment à l’Est sur l’axe routier, reliant Darguiba à Kherrata sur la RN.09 (Béjaïa-sétif) qui se sont soldés par une coupure de la route, à hauteur du lieudit «Tamelaht» et de la fermeture d’un axe adjacent, celui du chemin de Wilaya N 6, conduisant à la localité de Taskriout, à 45 km à l’est de Béjaïa, obstrué sur un large tronçon par la pierre et les boues. L’intervention des équipes de la direction des Travaux publics a permis de rouvrir partiellement en fin de matinée la RN.09 et des efforts ont été orientés sur le chemin de wilaya pour le remettre en service avant la fin de journée, ont signalé ses services, qui soulignent pour autant l’ouverture des autres routes sur toute la wilaya.
Ces intempéries survenues sur fond de vents violents et de fortes chutes de pluies ont, par ailleurs, provoqué des inondations dans plusieurs quartiers, contribué à la fragilisation de plusieurs maisons. Des arbres, du fait du vent fort qui a soufflé, ont été également déracinés et beaucoup de toitures ont été arrachées, a-t-on constaté.

Une dizaine d’interventions à El Tarf
Une dizaine d’interventions ont été effectuées, les dernières vingt-quatre heures, par les services de la protection civile, dans plusieurs localités de la wilaya d’El Tarf où d’importantes chutes de pluie, accompagnées d’une vague de froid, ont été enregistrées depuis plus de 48 heures, a-t-on indiqué, mercredi, auprès de ce corps constitué. Selon le lieutenant Seïf-Eddine Medaci, les sapeurs-pompiers sont intervenus, entre autres, dans les communes d’ EL Kala, El Tarf, Bouhadjar, Dréan, Ben M’Hidi, Aïn El Assel et le Lac des Oiseaux pour le pompage des eaux de pluie qui se sont infiltrées dans les maisons, à la suite des importantes chutes de pluies, estimées à 24 millimètres, enregistrées au niveau de cette région frontalière. Les services de la Protection civile sont, par ailleurs, intervenus dans le cadre de la prospection des points noirs disséminés à travers différents localités de la wilaya où «aucun dégât matériel ou humain» n’est à déplorer. La circulation routière n’a pas connu de perturbations, a également ajouté la même source, qui a mis, à cette occasion, l’accent sur l’importance de la vigilance sur les routes.

Chutes de neige à Batna
Les chutes de neige enregistrées durant les 48 heures sur la wilaya de Batna ont rendu le trafic automobile difficile sur nombre d’axes routiers montagneux notamment durant la nuit de lundi à mardi, apprend-on de la direction des travaux publics. Selon le chef du service exploitation et entretien du réseau routier de cette direction, Abdelkarim Belkacem, toutes les routes nationales sont ouvertes à la circulation qui reste toutefois difficile et exige vigilance sur certains tronçons montagneux à l’instar de ceux d’Aïn Tine (commune d’Arris), Theniet Baâli (Theniet El Abed) et Nafla (Hidoussa). Les actions d’intervention des équipes d’entretien et d’intervention des travaux publics se poursuivent pour maintenir la fluidité du trafic sur les axes routiers notamment nationaux, de wilaya et communaux, a-t-on ajouté. Selon la même source, 7 chasse-neiges, 10 camions et 70 travailleurs d’entretien sont mobilisés pour maintenir ouvertes les routes de la wilaya, a encore précisé le même cadre.

Une école fermée à Sétif
La direction de l’éducation de la wilaya de Sétif a décidé la fermeture «à titre préventif» du collège d’enseignement moyen (CEM) Allam Mansour en raison des dégâts causés par les pluies qui se sont abattues sur la ville dans la soirée du lundi, a indiqué mardi le secrétaire général de cette direction, Hmna Othmane.
«La direction de l’éducation a dépêché sur les lieux une équipe technique pour évaluer les dégâts dans cette structure d’éducation, située au centre-ville, bâtie en 1882, et la décision de fermeture est préventive pour protéger les scolarisés», a précisé à l’APS le même responsable, ajoutant qu’une «décision définitive sur le sort de ce CEM sera connue dans les prochaines heures».
«Un rapport des services techniques de la direction de l’éducation, ainsi que les autorités compétentes et plusieurs partenaires sera soumis au chef de l’exécutif local au plus tard dans la soirée», a-t-il dit. La même source a tenu à rassurer les parents des 500 élèves que compte le Cem Allam Mansour , affirmant qu’en cas de décision de fermeture définitive, les classes seront réparties sur les CEM du centre-ville de Sétif. n