A la lecture de l’information, on ne savait plus vraiment ce qui se passait dans le handball algérien. A la Fédération algérienne de la discipline (FHAB), le président Habib Labane semble faire face aux habituelles contestations. Et on ne peut pas dire que le nouveau mode de compétition du championnat de deuxième division « Hommes » (Nationale 1) ait réuni la famille handballistique unanimement. Pour preuve, un article publié par l’Algérie Presse Service(APS) informe que la « mouture » a été rejetée dans un premier temps avant d’être approuvée après réunion. Labane, qu’on a contacté, parle d’une information « tendancieuse » et s’explique.

Pourquoi cet étrange revirement et changement de positions de la part des 20 présidents pourtant, selon l’APS, réticents initialement ? Le patron de la FAHB a, d’emblée, tenu à préciser qu’il s’agit d’une «formule» et non de «système» de compétition car, selon la réglementation, il n’est pas possible de changer de système sans passer par l’Assemblée générale (AG).
« Au début on voulait garder l’habituel mode de compétition. C’est-à-dire deux poules de 10 équipes avec deux clubs qui montent en première division et 4 qui descendent en Nations 2. Certains présidents de clubs nous ont informés que pour des raisons financières, ils risquaient d’éprouver certaines difficultés pour payer les déplacements et toutes les autres charges.
C’est pour cela qu’on a décidé d’opter pour un découpage régionales qui les aideraient sur ce plan », c’est la justification de Labane.
Fixée au 8 du mois en cours, l’entame du challenge national a été décalée parce que les 20 teams inscrits dans le championnat n’ont, pour leur majorité, pas accepté de repartir sur le même mode de compétition que les saisons écoulées. Finalement, les 20 chairmen, réunis dimanche avec la FAHB, ont fini par valider la nouvelle proposition de la FAHB. Ainsi, la première journée de la Nationale 1 de handball Messieurs se déroulera le 22 du mois en cours.

Accession – rétrogradation : les modalités
On ne sait pas ce qui s’est passé dans ce conclave pour trouver ce compromis. Mais l’essentiel est que la compétition va enfin pourvoir débuter. C’est un souci de moins pour la FAHB qui a certainement d’autres dossiers chauds et importants à traiter. Surtout en ce qui concerne la sélection nationale.
Alors que la Coupe d’Afrique des nations 2020 est prévue dans deux mois, la structure qui gère le « sport à sept » ne communique pas vraiment sur l’EN ainsi que l’avancement des préparatifs pour cette messe. Même si elle a désigné un entraîneur de renom en la personne d’Alain Portes. Pour ce rendez-vous africain, l’EN sera très attendue après sa participation désastreuse il y a deux ans avec une peu reluisante 6e place. Le pire résultat dans l’histoire de la petite balle Dz.
En tout cas, ce qu’il faut savoir c’est que la Nationale 1 sera composée de trois poules au lieu de deux habituellement. Six équipes animeront les « play-offs » en fin d’exercice dans une ville hôte neutre déterminée pour l’occasion. Il s’agit des deux premiers de chaque groupe qui se disputeront deux sésames pour accéder au palier « Excellence ». Aussi, dans l’autre sens, il y a la relégation. Elle concernera les derniers au classement de chaque groupe. Ils descendront automatiquement en Nationale 2. Les trois avant-derniers seront en sursis puisqu’ils seront appelés à disputer des « Play-Down ». Le moins bons des trois devra prendre l’ascenseur.<

Les trois groupes de la Nationale :
Groupe Centre : CS Bir Mourad Raïs, CRB Alger Centre, IRB Madania, HBC El Biar, TRB Bab El Oued, EHB Aïn Taya, Nadit Alger.
Groupe Ouest : MC Oran, O Maghnia, CHT Oran, CSHB Adrar, JS Kabylie, RC Arbaâ.
Groupe Est : NRB Djamila, OC Emdjaz Edchiche, AB Barika, IR Bouteladja, CRE Al Harrouch, CRB Ngaoues,MC Djamaâ