Le secrétaire général de l’Organisation nationale des enfants de moudjahidine (Onem) a appelé avec insistance les Belabessiens à aller voter le 12 décembre pour accomplir leur devoir national. « Pour instaurer une Algérie démocratique, il faut aller au vote après les garanties données par l’Etat algérien et barrer la route à tous ceux qui veulent déstabiliser le pays », a-t-il souligné.
Selon l’interlocuteur, son organisation ne plébiscite aucun candidat sans connaître le programme qui répondra aux aspirations des citoyens. « Nous sommes conscients et nous ne choisirons que l’homme capable de gérer le pays ». « Nous étions les premiers à manifester pacifiquement à Alger pour revendiquer le changement et nous avions sollicité les leaders du Hirak à s’unir pour choisir nos représentants parmi la commission nationale pour le dialogue et barrer la route à la bande», a-t-il affirmé. « Notre mouvement, qui est soutenu par l’Organisation des enfants de chouhada (Onec), l’Association nationale de la défense du droit de la promotion de l’emploi, des leaders du Hirak, des étudiants, la société civile, les agriculteurs, les retraités de l’ANP, les victimes du terrorisme et les supporters de l’USMBA, va s’étendre les prochains jours aux 15 daïras de la wilaya. »
Il a par ailleurs fustigé ceux qui accusent de corruption le chef d’état-major de l’ANP Gaïd Salah de présenter des preuves concrètes pouvant l’incriminer. Pour lui, les citoyens doivent tourner le dos à tous ceux qui appellent au boycott de l’élection présidentielle.