de Ghardaïa, O. Yazid
C’est le branle-bas de combat et tout le monde est sur le pont pour aller sur le terrain ratisser large pour tenter de récupérer le maximum des 493 millions de dinars de créances impayées par des locataires de logements et de locaux, particuliers et étatiques, à l’Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI) de Ghardaïa. L’opération concerne pas moins de 8 120 locataires qui cumulent des retards de payement de plus de 10 000 DA, dont 2 764 d’entre eux des retards de plus de 50 000 DA. Pour ce faire, des équipes de l’OPGI ne cessent d’organiser des sorties sur le terrain afin de sensibiliser les locataires réfractaires sur leur situation. Véritable campagne de porte-à-porte, entamée simultanément sur les 13 communes de la wilaya de Ghardaïa, elle a pour principal objectif d’éviter à des centaines de défaillants, qui n’ont pas payés leurs loyers depuis bien longtemps, de régulariser leur situation évitant par-là d’être poursuivis en justice. Pour ce faire, et alors que pas moins de 223 locataires seraient déjà poursuivis en justice pour refus de coopérer pour le règlement de leurs situations, des milliers de retardataires se voient même proposer des mesures de facilitation afin d’apurer leur litige avec l’OPGI en les invitant à accepter le règlement par échéancier. n