Il était l’attraction algérienne lors des championnats du Monde d’athlétisme abrités par le Qatar (27 septembre – 6 octobre). Taoufik Makhloufi a tenu son rang en offrant à l’Algérie une belle médaille d’argent. C’était à l’issue d’un 1500m palpitant survolé par Timothy Cheruiyot le Kenyan. La belle performance du champion olympique 2012 sur la même distance lui a valu une belle cérémonie organisée à son honneur, mais aussi celui de l’haltérophile Walid Bidani.
Ce dernier a décroché le bronze dans l’épreuve de l’arraché.

Après avoir été reçu officiellement au Salon d’honneur de l’aéroport international Houari Boumedien (Alger), Taoufik Makhoufi a eu droit à un gala samedi au Centre international des conférences (CIC) à Alger. En présence de nombreuses figures du sport algérien, il était la star de la soirée. Une vedette qu’il a partagée aussi avec son compatriote Walid Bidani brillant lors des championnats du Monde d’haltérophilie tenus à Pattay en Thaïlande le mois passé.
Lors de son allocution, Makhloufi s’est dit « très fier de cette médaille obtenue après deux années loin des pistes d’athlétisme. Dieu merci mon travail et les heures d’entraînement ont donné leur fruit. Je vais continuer à travailler très dur pour décrocher d’autres médailles lors des prochains rendez-vous » non sans reconnaître que « mes coachs et les membres de mon staff technique ont toujours cru en mes capacités. Je tiens à les remercier pour leur soutien indéfectible.» En ligne de mire, la date phare sera certainement les Olympiades 2020 qu’organisera le Japon dans sa capitale Tokyo l’été prochain. L’athlète de 31 ans a aussi dédié sa médaille « pour tous les Algériens » sachant qu’ils étaient de tout cœur avec lui car persuadés qu’il ferait tout pour leur procurer la joie du succès lors des grandes manifestations.

Les chèques de la réussite
Pour sa part, Raouf Salim Bernaoui, premier responsable du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS), a rappelé que « les médailles obtenues par Makhloufi et Bidani viennent récompenser des heures d’entrainement et de sacrifices pour atteindre le haut niveau. Leur acharnement et leur rage de vaincre devraient inspirer nos jeunes athlètes qui représenteront l’Algérie lors des prochaines compétitions internationales.» En plus du témoignage, l’ancien président de la Fédération algérienne d’escrime (FAE), a remis un chèque de 15 millions de dinars (1.5 milliard de centimes) au demi-fondiste et un autre de 5 millions de dinars (500 millions de centimes) pour Bidani. Le dernier nommé n’était pas présent lors de la soirée honorifique car en stage en Pologne pour préparer les épreuves à venir.
C’est Larbi Abdelaoui, patron de la Fédération algérienne d’haltérophilie qui a transmis le message de l’enfant de Maghnia. «C’est avec une immense fierté et un grand honneur que je porte les couleurs de l’Algérie sur les podiums internationaux.
Je vais continuer à travailler pour décrocher d’autres médailles et ainsi rendre fier le peuple algérien », c’était son contenu. In fine, notons que Makhloufi est venu en compagnie de son coach Philippe Dupont. L’entraîneur français est pour beaucoup dans la carrière de l’Algérien. Tout comme Ali Rijimi qui l’a accompagné dans ses premiers pas de champion.