Pour la première fois depuis son inauguration, il y a trois années, le compositeur et chef d’orchestre algérien Salim Dada sera sur la scène de l’Opéra d’Alger  Boualem-Bessaih, aujourd’hui samedi 19 octobre  à 20h, à l’occasion du concert en deux parties intitulé  «d’Une Mélodie à l’Autre », animé par l’Orchestre symphonique de l’Opéra d’Alger.
La première partie de cette soirée musicale sera dirigée par le maestro Salim Dada, qui va présenter ses propres compositions  « Love Song », inspiration de la nouba ghrib pour orchestre d’archets, « Bent Essahra » et « Lounga Nahawound », danse  symphonique. Pour rappel, entre 2006 et 2009, Salim Dada était le premier compositeur en résidence de l’Orchestre symphonique national d’Algérie. Durant cette période, il a créé sept nouvelles œuvres symphoniques qui ont eu un grand accueil auprès du public, dont « Fantaisie sur un air andalou » pour flûte et orchestre et le poème symphonique « Souvenirs d’enfance ». Après un séjour italien de deux ans, il part à Paris et devient, depuis 2011, compositeur en résidence de l’Orchestre symphonique Divertimento dirigé par Zahia Ziouani. Avec cet orchestre francilien, il crée plusieurs nouvelles partitions « Rhapsodie Africaine »  à l’occasion des Olympiades de Londres 2012, le poème symphonique « Tableaux d’une vie arabe » lauréat des commandes Fond d’action Sacem 2012), l’ouverture symphonique « Dzaïr », créée à la Fête de l’Humanité 2013, ainsi que la danse symphonique « Taous » pour nêy et orchestre en 2018. Considéré parmi les compositeurs arabes et méditerranéens les plus prolifiques,  Salim Dada possède à son actif plus de 120 compositions,  symphonique, musique de chambre, takht arabi, guitare, soli, musique pour image, musique didactique, etc., qui ont été primées et jouées par plusieurs orchestres et formations musicales dans plusieurs pays du monde. Le 31 octobre 2016, Salim Dada a reçu un prix d’honneur, au Cairo House Opera, par le 25e Festival et Congrès de la musique arabe pour l’ensemble de son œuvre et son apport à la musique arabe contemporaine.  La deuxième partie de ce concert exceptionnel, à l’opéra d’Alger, sera marquée par la participation exceptionnelle du pianiste ukrainien Denys Bodnar, qui va interpréter le Concerto n°3 pour piano et orchestre de Serge Rachmaninov, dirigé par le maestro Amine Kouider. A noter que les  tickets d’accès au concert, d’un montant de 800 DA, sont disponibles au guichet de l’Opéra.