L’Agence nationale de gestion des microcrédits (Angem) a octroyé, jusqu’au mois d’août 2019, 58 milliards de dinars sous forme de microcrédits pour la création de près de 900 000 microentreprises. Plus de 63% des microcrédits sont attribués aux femmes rurales qui ont créé, à elles seules, plus de 500 000 microentreprises. Lors de la cérémonie de clôture, jeudi dernier à l’Office de Riadh el Feth, du Salon national de la microactivité qui s’est tenu depuis le 15 octobre dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale de la femme rurale, la ministre de la Solidarité, de la Famille et de la Condition de la femme Ghania Edalia a précisé qu’à ce jour, 889 346 microcrédits ont été octroyés par l’Angem, dont 563 751 aux femmes, permettant la création de plus de 1.3 million de postes d’emploi au total. En termes de prévisions, l’Angem compte octroyer, en 2020, des microcrédits pour le financement de plus de 30 330 micro-activités. «La priorité sera donnée aux projets les plus importants dont l’impact sera bénéfique et positif pour la société. Tous les projets seront accompagnés jusqu’au bout par l’Angem.
Le portail électronique d’inscriptions en ligne, effectif depuis quelques jours, créé et géré par l’Angem, est un nouveau mécanisme qui permettra aux postulants de s’inscrire sans avoir à se déplacer, y compris dans les régions les plus reculées», a souligné
Mme Edalia. Rappelons que ce portail a été lancé lors de l’inauguration du Salon national de la micro-activité. Il permet aux postulants de suivre l’évolution de leur dossier en temps réel.
Un instrument en ligne qui répond à un besoin exprimé par des demandeurs, habitant surtout les endroits isolés. Ces derniers d’ailleurs appellent à ce que le soutien en matière de financement, de promotion et de commercialisation soit intensifié. Il est difficile pour eux, confient-ils, de commercialiser leurs produits, dans le Sud du pays surtout, ou d’augmenter le volume de leur production dans certains secteurs prometteurs, faute de locaux adéquats qui nécessitent de grands financements. La ministre de la Solidarité avait assuré, justement, que les microcrédits octroyés pourront faire l’objet d’un relèvement dès que la situation financière du pays sera au niveau souhaité. Lors de cette cérémonie de clôture, à laquelle ont assisté la ministre de l’Industrie et des Mines, Djamila Tamazirt et celle de l’Environnement et des Energies renouvelables, Fatma Zohra Zerouati, une convention de partenariat a été signée entre l’Angem et l’Institut national d’enseignement des métiers de l’environnement dans le but de développer l’esprit de partenariat chez les étudiants et développer la création de nouvelles activités dans ce secteur. D’autres conventions ont également été signées dans ce même but, lors du coup d’envoi du Salon, entre l’Angem et le ministère de la Formation professionnelle et celui de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.n