C’est un revers aux conséquences fâcheuses pour Novak Djokovic. Renversé (3-6, 7-5, 6-3) par un excellent Stefanos Tsitsipas dès les quarts de finale à Shanghaï, le Serbe n’a pas réussi à défendre son titre et les 1000 points acquis l’an dernier en Chine. Pire, le voilà donc délesté de 820 unités, ce qui permettra à Rafael Nadal, qui a pourtant zappé la tournée asiatique, de revenir à 320 maigres longueurs au classement dès lundi prochain. Et si le «Djoker» ne modifie rien à son programme, il cédera sa place de numéro 1 mondial au Majorquin après Paris-Bercy. Car au mieux, Djokovic, finaliste dans la capitale française l’an dernier, pourrait ajouter 400 points à son capital en cas de titre, ce qui porterait son avance à 720 unités (en admettant que Nadal ne marque aucun point de son côté). Or, les points du Masters 2018 seront retirés en même temps que ceux de Bercy, au lendemain de la finale parisienne. Finaliste l’an passé à Londres, le Serbe y avait engrangé 1000 points qu’il perdra donc quoi qu’il arrive. Le 4 novembre, Nadal est donc assuré de repasser mécaniquement devant son rival, indépendamment de ses propres performances.
Pour ne pas perdre sa place de numéro 1 mondial au moins deux semaines (celle précédant le Masters et celle de l’événement), Djokovic n’a donc plus qu’une option : ajouter un tournoi à son calendrier avant Paris-Bercy. Or, la semaine des ATP 500 de Vienne et de Bâle, il a prévu de disputer une exhibition au Kazakhstan contre… Nadal. Sauf s’il change ses plans, ce qui apparait peu probable puisqu’il s’est engagé, il devrait donc passer la main au profit de l’Espagnol.