• Présidant une réunion interministérielle, à laquelle ont pris part les ministres de l’Intérieur, des Finances, de l’Agriculture, de l’Habitat et de l’Education nationale, les walis d’Alger, de Boumerdes et de Tipasa, et le Directeur général de l’Agence nationale d’amélioration et de développement du logement (AADL), le Premier ministre, Noureddine Bedoui, a affirmé que « le Gouvernement poursuivra sa politique visant à accompagner et à prendre en charge les besoins de toutes les franges de la société, y compris en réunissant toutes les conditions permettant à chaque citoyen éligible d’obtenir un logement décent, notamment les souscripteurs au titre des différentes formules de logement, AADL en tête, en mobilisant les ressources financières nécessaires au parachèvement de la réalisation de ces programmes et en aplanissant toutes les difficultés relevées telles que la disponibilité des assiettes foncières » indique un communiqué des services du Premier ministre. » . Après avoir écouté les exposés détaillés des ministres et walis concernés dans ce cadre, M. Bedoui a salué le travail de « la commission intersectorielle ad hoc chargée d’identifier les assiettes foncières devant abriter les logements AADL », qui a permis une prise en charge totale de cette problématique concernant le programme de la wilaya d’Alger, précise le communiqué. Les exposés présentés par les ministres et walis concernés ont fait ressortir l’importance du programme de logements AADL 1 et 2 lancé par l’Etat pour la réalisation de 560.000 unités, dont 195.836 dans la wilaya d’Alger, parmi lesquelles 71.434 unités ont été réalisées et 80.079 autres sont en cours de parachèvement. Les exposés présentés comprenaient également les conclusions du travail mené par « la commission intersectorielle ad hoc chargée d’identifier les assiettes foncières devant abriter les logements AADL », laquelle a effectué des visites sur le terrain pour inspecter des sites potentiels à travers nombre de communes dans la wilaya d’Alger, ainsi que dans des wilayas limitrophes en raison de la difficulté à trouver toutes les assiettes foncières demandées dans la wilaya d’Alger, et étudier les différentes options possibles, conformément aux instructions du Premier ministre à cet effet. Une opération qui a permis d’assurer la disponibilité de toutes les assiettes foncières nécessaires au parachèvement de la partie restante du programme de logements AADL pour la wilaya d’Alger, soit 44.323 unités, ajoute la même source. Evoquant la politique du logement dans notre pays de façon générale, M. Bedoui a mis l’accent sur « la nécessité de l’adapter dans le cadre d’une stratégie graduelle qui vise à instaurer une véritable dynamique économique à travers la création d’un marché immobilier efficace, la libéralisation de l’activité de la promotion immobilière et l’octroi de toutes les facilitations pour encourager les promoteurs immobiliers nationaux à élargir leurs activités et à adopter les styles modernes dans la réalisation des logements, avec la prise en charge par les autorités publiques de l’encadrement de ce marché et l’accompagnement des citoyens désirant obtenir un logement ». Ces mesures permettront d’assurer une offre de logement diversifiée qui s’adapte à l’évolution des besoins de nos citoyens et leurs exigences de bien-être et de prospérité, selon la même source. Dans ce cadre, M. Bedoui a donné des instructions concernant la protection des capacités nationales dans les domaines de l’agriculture et du tourisme pour les préserver et préserver les droits des générations montantes dans le cadre du développement durable, tout en respectant rigoureusement les lois de la République dans ce domaine lors de la domiciliation des programmes de logement et des infrastructures publiques. En outre, il a insisté sur l’impératif de « revoir le style de réalisation des grandes agglomérations qui a révélé plusieurs dysfonctionnements, et ce notamment à travers la distribution de ces grands projets sur les communes concernées, en prenant en considération la demande enregistrée au niveau de chaque commune, ce qui permettra à nos citoyens de bénéficier de logements dans les communes de leurs résidences actuelles ou, à la limite, dans les communes avoisinantes ». Pour ce qui est des programmes de logement dans la wilaya d’Alger, le Premier ministre a donné son accord de principe pour consacrer les parcelles de terrains récupérées suite à l’élimination des bidonvilles restants à la réalisation du programme AADL et les attribuer, en priorité, aux souscripteurs habitant les communes concernées. Il a ordonné l’adoption de types de construction à même de garantir une exploitation optimale des assiettes foncières disponibles, en recourant aux immeubles à plusieurs étages. A cet effet, M. Bedoui a chargé le wali d’Alger de créer une commission multisectorielle qui prendra en charge le constat des parcelles de terrain concernées et l’élaboration de textes organisationnels y afférents, en attendant le parachèvement, dans les plus brefs délais, de toutes les procédures. De même qu’il a chargé le ministre de l’Habitat, en collaboration avec le ministre des Finances, à l’effet de prendre des mesures anticipatives permettant la réalisation des différentes structures publiques d’accompagnement de ces programmes de logement (établissements éducatifs, centres de santé, structures sportives et de loisirs), en encourageant l’investissement privé dans ce domaine, notamment dans le cadre du lancement du mécanisme de délégation de la structure publique. Le Premier ministre a également appelé à l’accélération de la cadence de réalisation des programmes de logement, prendre les mesures juridiques en vigueur à l’encontre des entreprises ayant manqué à leurs engagements contractuels, à travers la résiliation immédiate des contrats de réalisation, et l’activation des décisions du Gouvernement accordant la priorité aux entreprises nationale en matière de réalisation et de production, notamment les startups. Il a appelé, dans ce cadre, à la généralisation de l’utilisation des énergies renouvelables et la concrétisation de l’efficacité énergétique conformément au programme national dans ce domaine. A cet effet, le Premier ministre a donné des instructions au ministrede l’Habitat qu’il a chargé de coordonner avec les ministres de l’Energie et de l’Intérieur, en vue de veiller à la conformité des cahiers des charges relatifs à la réalisation des différents projets, conformément aux standards d’utilisation des énergies renouvelables et d’efficacité énergétique. Le wali d’Alger a été chargé, de son coté, de veiller à l’accélération de la généralisation des ampoules à économie d’énergie (LED) dans l’éclairage public et au niveau des structures publiques, considérant Alger comme wilaya pilote. L’opération sera généralisée progressivement au reste des wilayas du pays dans les plus brefs délais. En fin, et pour accélérer la cadence de réalisation du programme du Gouvernement pour l’élimination de l’amiante de toutes les bâtisses et structures, le Premier ministre a chargé le ministre de l’Intérieur de mettre en place une commission ministérielle chargée du recensement de toutes les bâtisses et les infrastructures concernées et d’arrêter un calendrier pour l’exécution de cette opération dans les plus brefs délais. Les résultats de travail de cette commission seront présentés lors de la prochaine réunion du Gouvernement dans 15 jours. Le Premier ministre a chargé également le ministre des Finances à l’effet de prendre les mesures adéquates pour accompagner ce programme à travers la mobilisation des ressources financières nécessaires, ajoute le communiqué du Premier ministère.