Programmée du 22 au 28 septembre, dans plusieurs espaces d’Alger, la Semaine culturelle sud-coréenne sera l’occasion d’une série d’activités donnant un aperçu de la riche culture coréenne. L’ambassade de Corée du Sud, qui organise la manifestation, annonce que la Semaine sera marquée par des ateliers dédiés à la langue et la calligraphie, des projections de longs métrages, un concert de musique classique ou encore une exhibition de taekwondo, art martial emblématique de Corée. L’ouverture de l’événement, prévue demain à partir de 14 heure à la résidence de l’ambassade, sera dédiée à la gastronomie coréenne, avec un concours et démonstration de cuisine.

La Semaine a été officiellement annoncée mercredi dernier, par l’Ambassadeur de Corée du Sud à Alger, monsieur Lee Eun-Yung, qui s’est réjoui de la qualité des «relations multisectorielles» entre son pays et l’Algérie, qui n’ont cessé «de s’intensifier et de s’élargir au cours des dernières années», rapporte l’APS, ajoutant que la tenue de la semaine sud-coréenne en Algérie joue un rôle important dans le raffermissement des relations d’amitié et de coopération bilatérale, d’autant qu’elle intervient dans un contexte où le volet économique connait un regain d’intérêt, le volume des échanges commerciaux ayant atteint, en 2018, près de 2,5 milliards de dollars.
L’ouverture de la manifestation verra la tenue de la phase finale du « concours de cuisine coréenne », pour lequel l’ambassade avait lancé en juillet dernier un appel à participation à destination des cuisiniers algériens, amateurs ou professionnels, mais surtout « intéressés par la cuisine coréenne », les invitant à réaliser un « Japchae ».
Pour le détail du programme, le 23 septembre (14 h), et toujours à la résidence de l’Ambassade de la République de Corée, aura lieu la 5e édition du concours de langue coréenne, un événement marqué par la participation d’étudiants algériens et qui sera centré sur les thèmes relatifs « aux similitudes et différences entre les deux cultures, algérienne et coréenne ».
Suivra une série de spectacles, le premier, à la salle Ibn Zeydoun 5 (Alger), verra la représentation, à partir de 18h, de l’orchestre symphonique des jeunes de la ville de Busan (Sud-Est), dirigé par le maestro Lee Myung Kyun, un ensemble qui mettra en avant un programme « riche et varié » de musiques classique et moderne, issue des répertoires coréen et européen, précisent les organisateurs. Le volet cinéma mettra à l’affiche plusieurs films, avec, le 25 septembre à la salle Ibn Khaldoun, l’œuvre biographique «Anarchist From Colony» (2017) du réalisateur Lee Joon-ik, ainsi que «Detective Ka » (2015), réalisé par Kim Sok-yun. Quant au dernier événement de la semaine culturelle sud-coréenne, qui aura lieu au lendemain de la tenue d’un atelier de calligraphie coréenne (à 10h) à la résidence de l’Ambassadeur de la République de Corée, il s’agit d’une exhibition de Taekwondo, à la Salle Harcha Hacene. L’événement, en matinée dès 9 h, consiste en un tournoi sportif intitulé « Coupe de l’Ambassadeur de Corée de taekwondo ».