La scène de l’Opéra d’Alger accueille, ce jeudi (dès 19 h) une représentation animée par la soprano Giorgia Valbonesi et le maestro Carlo Ardizzoni, pour un «concert andalou-lyrique». Les deux artistes italiens, présents à Alger dans la cadre de la première édition du Festival culturel méditerranéen, seront accompagnés par les élèves de deux instituts de formation artistique d’Alger, le chœur et le ballet contemporain de l’Académie des arts de la scène (Profil) ainsi que les étudiants de l’Institut supérieur de musique (INSM). La représentation sera l’occasion de mettre en avant plusieurs dizaines d’élèves, en leur donnant l’opportunité de monter sur scène aux côtés d’artistes de renommée mondiale.
Le programme sera axé sur la présentation des patrimoines algérien (andalou) et italien (classique), notamment, expliquent les organisateurs. Seront interpretées, entre autres, la qasida ‘’Haramtou Bik Nouassi’’, de cheikh Mohamed El Kourd, ou encore la célèbre ‘’Hallelujah’’ de Leonard Cohen, et des compositions de Gioachino Rossini et Giacomo Puccini. L’objectif de la manifestation, intitulée « Au-delà de nos différences », étant d’offrir une fusion des deux culturee et une opportunité de formation pour la chorale de l’INSM, et les artistes de l’Académie des arts de la scène. madame Faiza Mameri, qui dirige l’académie Profil, également auteur, chorégraphe et présidente de l’Association culturelle pour la promotion de la musique et des arts chorégraphiques (Acpmac), qui organise ce premier festival, en collaboration avec l’association italienne Oltre Art, nous a précisé, hier, que ses élèves, « très jeunes » pour la plupart, ont néanmoins une véritable expérience de ce type de collaboration, ayant  dernièrement représenté l’Algérie au Festival de Marrakech. «Ils sont en formation tout au long de l’année, ils participent à des représentations organisées sur la scène national et internationale (…) 
En fait l’académie est membre du conseil international de danse, nous délivrons à nos élèves des certificats attestant de leur parcours artistique et professionnel.» Le Festival culturel méditerranéen a, pour rappel, débuté lundi dernier à Alger, avec une première conférence donnée à la villa Dar Abdeltif. Le rendez-vous, intervient après une rencontre similaire à Bologne en octobre 2018, est ainsi focalisé sur le patrimoine méditerranéen comme « carrefour de l’histoire», y interviendra notamment le professeur Rolando Dondarini, professeur associé en histoire médiévale à l’université de Bologne. Les organisateurs, qui prévoient déjà une seconde édition à Alger «au printemps prochain », font par ailleurs savoir que le concept du rendez-vous est de crée un « pont » entre les cultures italienne et algérienne en mettant en avant les similitudes des traditions artistiques, culturelles, culinaires, littéraires, musicales et, bien sûr, historiques.