Le livre scolaire est disponible, a rassuré le ministre de l’Education nationale à quelques jours d’une rentrée que la tutelle veut sans couacs.

«Le livre scolaire est disponible et il n’y aura aucun manque ou pénurie», a déclaré Abdelhakim Belabed, qui a indiqué que les opérations d’impression et de distribution des manuels scolaires aux établissements éducatifs «ont commencé très tôt à travers l’ensemble du territoire national». Il a annoncé, à ce sujet, la distribution de 50 millions de manuels scolaires à l’occasion de cette rentrée scolaire qu’il promet «sereine» au vu, dira-t-il, «de nombreux indicateurs positifs et aux préparatifs en cours au niveau des wilayas ».
Les manuels scolaires qui concernent les trois cycles de l’éducation seront distribués par les centres relevant de l’Office national des publications scolaires(ONPS).
Le ministre a signalé, par la même occasion, qu’il y aura également la distribution dès le premier jour de la rentrée, d’un quota supplémentaire de 30 millions de livres, du stock de l’année dernière. Il a souligné, que le contenu des 22 manuels destinés aux cycles primaire et moyen a été «minutieusement préparé». Cela a concerné, selon le ministre, notamment, ceux de langue arabe, de l’éducation religieuse et d’histoire. M. Belabed a expliqué, dans ce sens, que l’ensemble de ces livres «avaient été soumis aux parties compétentes, habilitées à analyser et à vérifier leur contenu, tel le Haut-conseil de la langue arabe (HCLA) et d’autres instances relevant des ministères des Affaires religieuses et des Wakfs et des Moudjahidine».
Signalant dans le même sillage que «les réserves émises concernant le livre d’histoire ont été prises en considération», M. Belabed a indiqué que «chaque livre a été soumis à l’examen par une commission compétente relevant de l’Institut national de recherches en éducation (INRE), où il a été procédé au renforcement du contrôle des livres sensibles ayant trait à l’identité nationale afin d’éviter les erreurs commises par le passé». Sur un autre registre, le ministre a fait état de la livraison d’équipements et de matériels techniques pour le raccordement des établissements éducatifs à Internet via le satellite algérien « Alcom Sat 1» au cours de l’année scolaire en cours, à Tipasa et dans d’autres wilayas. L’opération «se poursuivra graduellement» pour englober l’ensemble des établissements éducatifs, tel que stipulé dans la convention signée avec le ministère de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique. Le ministre a rappelé que plus de 9 millions d’élèves rejoindront les établissements éducatifs lors de la prochaine rentrée scolaire et le secteur de l’Education devrait prendre en charge plus de 36 000 élèves aux besoins spécifiques.