Le chef d’Etat-major de l’Armée nationale populaire (ANP), Ahmed Gaïd Salah, a réitéré, lundi à Oran son attachement à l’approche s’articulant sur la primauté de la légitimité constitutionnelle, à travers l’organisation d’une présidentielle « transparente dans les plus brefs délais » pour éviter toutes les phases de transition dont « les conséquences sont périlleuses ». Lors du 2e jour de sa visite en 2e Région militaire, Ahmed Gaïd Salah a indiqué que la phase « cruciale que l’Algérie traverse requiert de la sagesse, de la patience et de la clairvoyance, une phase dans laquelle l’ANP a fait le serment d’accompagner le peuple, les institutions de l’Etat et le processus de dialogue, selon une approche bien étudiée, confirmant à chaque fois ses positions immuables envers la nation et le peuple et mettant en garde contre toute atteinte aux intérêts suprêmes de la nation qui ne peuvent en aucun cas faire l’objet de surenchère », indique un communiqué du ministère de la Défense nationale. Le général de Corps d’Armée qui s’est réuni avec les cadres et les personnels de la Façade maritime ouest au niveau de la Base navale principale de Mers El Kébir, a expliqué que cette approche « s’articule sur la primauté de la légitimité constitutionnelle, à travers l’organisation d’élections présidentielles transparentes dans les plus brefs délais, afin d’éviter toutes les phases de transition dont les conséquences sont périlleuses, clamées par certaines parties qui n’ont d’autres objectifs que l’aboutissement de leurs intérêts étroits et ceux de leurs maîtres, des parties qui commencent à être démasquées, et nous avons des informations confirmées de leur implication, et que nous dévoilerons au moment opportun ».

Plus de détails dans nos prochaines éditions