Dans l’après-midi de dimanche, le président de la Cour de justice de Sidi Bel Abbès Ben Chehida Azeddine a été installé en remplacement de Bedelaâ Ahmed. La cérémonie d’installation qui a eu lieu au siège de la Cour de justice a été présidée par le premier président de la Cour suprême, Tabi Abderrachid en présence des autorités locales, militaires et civiles. Dans son allocution, le représentant du ministre de la Justice a indiqué que les nouvelles nominations dans le corps des magistrats s’inscrivent dans le cadre du mouvement décidé par le chef de l’Etat afin de créer une nouvelle dynamique. Il a mis l’accent sur la mission importante dévolue aux magistrats qu’ils doivent accomplir dignement, surtout durant l’actuelle période de crise que traverse le pays et afin aussi de répondre aux attentes du citoyen. Le nouveau président de la Cour de justice de Sidi Bel Abbès a occupé, a-t-on appris, plusieurs postes en qualité de juge au Tribunal de Souguer et de Tiaret et ensuite nommé président du tribunal de Tiaret et muté à Beni Saf, où il avait occupé le même poste et président du tribunal administratif de Naâma et également magistrat au niveau du tribunal de Sidi Bel Abbès.
A Jijel, l’adjoint du premier président de la Cour suprême, Nadir Bouziani, a procédé, en qualité de représentant du ministre de la Justice, garde des Sceaux, à l’installation des nouveaux président et procureur général de la Cour de Jijel, Abdelkhalek Bencheikh et Mouloud Benyahia, en remplacement de Ali Bouchafai et Lotfi Boudjemaâ, appelés à d’autres fonctions.
Au cours de cette cérémonie, qui s’est déroulée au siège de la Cour de Jijel, en présence des autorités locales civiles et militaires de la wilaya, M. Bouziani a indiqué que « ces nominations visent à donner une nouvelle dynamique au secteur de la justice de manière à répondre aux exigences de ses missions délicates, en particulier au cours de cette conjoncture que traverse le pays». Il a également relevé «le poids des tâches» incombant aux nouveaux présidents et procureur général de la Cour de Jijel ainsi qu’aux juges et assistants de la même structure judiciaire, en particulier, a-t-il soutenu, « dans cette période cruciale, caractérisée par la lutte contre la corruption et le rapatriement des fonds détournés ».
M. Bouziani a également rappelé les défis qui attendent le secteur de la justice, appelé à œuvrer pour « une justice citoyenne, moderne, flexible et de proximité ». Même cas de figure à Blida où le secrétaire général du ministère de la Justice, Mohamed Zougar, a présidé l’installation de M. Bensalem Abderrezak, à la tête de la Cour de Blida et M. Djaâd Cherif au poste de procureur général à la même Cour. Prononçant une allocution à l’occasion de la cérémonie d’installation des nouveaux responsables, M. Zougar a fait état « des charges et des nouvelles missions confiées à l’ensemble des cadres et des fonctionnaires du secteur de la Justice lors de cette étape décisive que traverse le pays actuellement où la lutte contre la corruption sous toutes ses formes et le recouvrement des fonds détournés constituent l’une des priorités urgentes ». Le même responsable a souligné le souci du secteur de la Justice de « parvenir à un système judiciaire moderne œuvrant avec flexibilité, facilité et précision, et lequel devra protéger et rassurer les citoyens tout en réalisant la complémentarité avec le reste des institutions de l’Etat». Il a appelé les nouveaux responsables à oeuvrer à la réalisation «de l’indépendance du pouvoir judiciaire et à s’acquitter de leurs devoirs constitutionnels et juridiques avec objectivité, transparence et impartialité, tout en respectant l’éthique professionnelle ».
M. Zougar a passé en revue le long parcours professionnel des deux nouveaux responsables et les différents postes qu’ils ont occupés.
Le même responsable a salué, dans ce sens, les efforts de l’ancien président de la Cour, M. Djimani Mohamed, et l’ancien Procureur général, M. Chaâlal Mourad, et les résultats réalisés durant les années où ils assumaient leurs fonctions. A Adrar, le nouveau président de la Cour d’Adrar, Benyamina Menouar, a été installé dans son poste en remplacement de Maârouf Tayeb nommé président de la Cour de Mostaganem. n