Au total, 206 hectares de surface forestière ont été réduits en cendres dans 4 incendies distincts qui se sont déclarés au cours des dernières 24 heures dans la wilaya de Guelma, a-t-on appris dimanche auprès de la Protection civile. Le bilan le plus lourd des pertes occasionnées par les feux de forêt a été enregistré dans la commune de Bouhamdane où 140 hectares de chênes-lièges et 40 hectares de broussailles ont été détruits lors d’un incendie qui s’était déclenché hier en début d’après-midi dans les montagnes de Kaf Serak, situées à 40 km au sud du chef-lieu de wilaya, a fait savoir la même source. L’opération d’extinction des feux, qui a connu la participation de citoyens, a nécessité la mobilisation de
60 sapeurs-pompiers et l’intervention des colonnes mobiles des wilayas de Guelma, Skikda, Annaba, ainsi qu’un hélicoptère bombardier d’eau de la Protection civile, appelé en renfort de l’unité secondaire de Hammam Debagh pour circonscrire les flammes, a précisé la source, notant que l’incendie a été maîtrisé samedi soir aux environs de 21 heures 35 minutes. Durant le même jour, 3 hectares de lièges ont été détruits dans un incendie qui s’était déclaré aux environs de 14 heures dans la réserve de Beni Salah, située à l’extrême est de la wilaya, a-t-on ajouté, soulignant que cet incendie a été maîtrisé aux alentours de
21 heures grâce à l’intervention de la colonne mobile de la commune de Guelma. Les pompiers de l’unité secondaire de Hammam N’Bail sont intervenus samedi après-midi pour éteindre un autre feu de forêt qui avait ravagé 15 hectares d’herbes sèches et de broussailles dans le village de Lamcène (commune d’Oued Cheham), selon la cellule de communication de la Direction de la Protection civile. Deux hectares de broussaille et un demi-hectare de chênes lièges ont également été ravagés par un incendie qui s’était déclaré dans la localité de Djebel Bouâsloudj (commune de Roknia), a-t-on affirmé de même source, signalant que le feu de forêt a été circonscrit par les éléments de l’unité secondaire de Hammam Debagh.