« Il demeure nécessaire de déployer de conséquents efforts afin d’assurer l’épanouissement et le développement de l’université algérienne. En cette heureuse circonstance d’installation du nouveau recteur de l’université Larbi-Ben M’hidi d’Oum El Bouaghi, je tiens à préciser que c’est une fin de mission et non une fin de fonction pour Mme Hobbar, que j’ai eu l’honneur d’installer il y a de cela trois ans à la tête de l’université d’Oum El Bouaghi. De ce fait, elle reprendra dans d’autres espaces et autres circonstances. Pour cela, je tiens au nom du ministre et de toute la communauté universitaire à remercier vivement cette femme de dialogue qui s’est impliquée amplement dans la vie universitaire, pour tout ce qu’elle a accompli à l’université d’Oum El Bouaghi », a déclaré Mohamed-Salahedine Sediki, secrétaire général du ministère de l’Enseignement et de la Recherche scientifique, mardi, à Oum El Bouaghi lors de la cérémonie d’installation du Dr Zoheir Dhibi, dans les fonctions de nouveau recteur de l’université Larbi Ben-M’hidi, en remplacement de Mme Hobbar. Ce dernier exerçait auparavant comme vice-recteur à l’université de Batna. La cérémonie d’installation a regroupé le chef de l’Exécutif, les autorités civiles et militaires et les élus. Cette nouvelle nomination, décidée par la tutelle, vient à point nommé pour donner un nouveau souffle à l’université algérienne et lui permettre en cette ère de mondialisation d’améliorer sa situation et son classement à l’échelle mondiale. Il importe de rappeler que l’université Larbi-Ben M’hidi compte plus de 25 000 étudiants. Le nouveau responsable a du pain sur la planche. n