La réunion de l’Instance nationale de dialogue et de médiation de ce jeudi a été marquée par l’annonce de la démission de Karim Younes de la présidence du panel. Toutefoid, cette décision a été rejetée à « l’unanimité » par les membres du panel, et ce en réponse « à la demande de plusieurs personnalités, organisations, associations, membres de la société civile et acteurs du hirak populaire, à travers les différentes wilayas, lesquels avaient exprimé leur attachement au principe de dialogue national annoncé pour la sortie de crise dans les plus brefs délais ». Face à cette situation et « mû par le sens de responsabilité envers Dieu et le pays, et conscient de la confiance placée en sa personne par les membres du panel », Karim Younes a accepté de poursuivre ses missions, selon le communiqué de l’instance.

Dans son communiqué sanctionnant la réunion, sous la présidence de son coordonnateur, Karim Younes, l’Instance a affirmé que les mesures annoncées dans le premier communiqué, seront prises en compte dans les recommandations du dialogue, soulignant que « l’intérêt du pays passe avant tout ». L’Instance nationale de dialogue et de médiation a également salué les personnalités nationales qui « ont répondu favorablement à l’appel de la patrie, dans cette conjoncture difficile, par conviction et sens de responsabilité ». Les noms de ces personnalités devront être annoncés ultérieurement.

Lire également l’article de « Reporters » en cliquant ICI

Plus de détails détails nos prochaines éditions