Après plus de 24 heures de recherches intensives, effectuées par les éléments de l’unité marine de la commune de Tigzirt, appuyés par les citoyens, avant-hier, au niveau d’une petite plage non autorisée à la baignade, à proximité du port de la commune de Tigzirt, les plongeurs ont procédé, hier, aux environs de 14H30 au repêchage du corps de la victime, a-t-on appris auprès des services de communication de la direction opérationnelle de la Protection civile de Tizi Ouzou. « Nos éléments ont multiplié leurs efforts pour repêcher le corps sans vie de la victime, aux environs de 13h dans la journée d’hier (avant-hier Ndlr), dira le capitaine Kamel Bouchajkour, chargé de communication au niveau de la direction opérationnelle de la Protection civile. La victime, âgée de 32 ans, est originaire d’Ihdhiquawen, commune de Ouaguenoun. Elle était accompagnée de ses cousins pour passer un moment de détente au niveau de cette plage non autorisée à la baignade, la victime s’est noyée sous les yeux de l’un de ses cousins, témoigne l’un d’eux. Un drame qui vient secouer, une énième fois, toute la région et mettre en émoi la population locale. Sitôt alertés par des citoyens, les éléments de l’unité d’intervention de Tigzirt sont intervenus et « tous les moyens ont été mobilisés pour le repêchage du corps de la victime », dira Bouchakour. « Le jour du drame, la mer était agitée, l’opération de recherche était difficile, mais elles se sont poursuivies jusqu’à des heures très tardives. Aujourd’hui (hier Ndlr), les recherches ont repris dès 5 heures du matin et les plongeurs étaient sur place », a-t-il précisé. Pour rappel, 493 interventions ont été effectuées par les éléments de la Protection civile depuis le début de la saison estivale plus précisément du 1er juin au 27 juillet et au cours desquelles 66 personnes ont été sauvées d’une noyade certaine. Malheureusement, 4 décès par noyade ont été enregistrés au niveau des plages de la wilaya dont 3 au niveau de la plage non surveillée du Petit Paradis à Azeffoun et 1 autre survenu au niveau de cette petite plage à Tigzirt.
A cet effet, le même officier de la Protection civile appelle les estivants d’éviter la baignade au niveau des plages non autorisées. n