L’ancien chef de gouvernement, Mouloud Hamrouche, a réitéré lundi à Alger, sa position de ne pas être « candidat à d’éventuelles instances de transition ou élection ». « Je souhaite rappeler aux honorables membres du Panel et des forums, ma déclaration du 18 avril dernier où j’indiquais que « Je ne serais pas candidat à d’éventuelles instances de transition ou élection » « , a indiqué l’ancien Chef du gouvernement (septembre 1989 – juin 1991), dans un communiqué transmis à l’APS. M. Hamrouche, invité la veille par les personnalités du dialogue et de la médiation à rejoindre leur panel, considère que « le mouvement unitaire et pacifique du peuple a, depuis le 22 février dernier, neutralisé, momentanément, une série de facteurs de déstabilisation et stoppé d’imminentes menaces ». Ces menaces « n’ont pas disparu pour autant et sont toujours en gestation. Il revient à ceux qui sont aux commandes d’agir, de répondre au +Hirak+ et de mobiliser le pays pour lui éviter les pièges d’un chaos », a-t-il souligné.

Lire également l’article de « Reporters » en cliquant ICI