Une délégation d’entreprises algériennes conduite par le World Trade Center Alger en partenariat avec la banque Société Générale a effectué une mission commerciale du 8 au 10 juillet courant à la capitale ivoirienne Abidjan, afin d’explorer les opportunités commerciales que s’offrent les deux pays.

«C’est une sorte de Road Show africain que le WTC Alger vient de lancer avec la Société générale dans le but de connecter les clients de la banque française aux membres du WTC Alger, et ce, dans plus de 17 pays africains, Abidjan n’étant que la première étape», a déclaré Ahmed Tibaoui, directeur général de WTC Alger, qui dirigeait la délégation, lors d’une rencontre organisée mercredi dernier. Cette rencontre, qui a regroupé des membres des deux partenaires dont certains avaient effectué le déplacement en Côte d’Ivoire, a permis de faire le point sur ce voyage d’affaires et d’expliquer aux entreprises algériennes aussi bien le grand potentiel qu’offre le marché africain que le grand potentiel dont jouissent les produits algériens pour se placer sur ce marché. La Côte d’Ivoire a été choisie comme première étape car elle «est la capitale mondiale du café et du cacao, mais également parce que c’est un membre fondateur de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qui regroupe 15 pays de la région, d’où son placement comme un lieu propice aux affaires avec des opportunités infinies», selon M. Tibaoui.
Les entreprises participantes, au nombre de douze, exercent des activités dans quatre secteurs principaux, à savoir l’industrie pharmaceutique, le BTPH, les nouvelles technologies et l’énergie. M. Tibaoui a qualifié ce voyage d’affaires de «positif», dans la mesure où des membres de WTC Alger ont, par ailleurs, pu rencontrer des clients de la Société Générale qui leur ont expliqué les garanties de paiement que présente la banque, ainsi que toute la procédure et l’accompagnement qu’elle leur assure. En fait, les deux partenaires de la mission commerciale font bénéficier chacun l’autre de son réseau clientèle.
Les représentants des entreprises qui ont effectué ce voyage d’affaires ont témoigné, pour leur part, de leur première expérience. Ils déclarent avoir eu de bons contacts lors de rendez-vous B2B et semblaient optimistes quant à la possibilité de conclure des marchés. Certains, dont Bomare Company, exportent vers l’Europe depuis une dizaine d’années déjà et comptent en faire de même sur le marché africain, leurs produits n’ayant rien à envier à ceux d’autres pays.
Sur ce point, M. Tibaoui a reconnu que le marché de l’Afrique de l’Ouest est difficile à pénétrer, en raison de la forte concurrence qui s’y trouve, notamment celle des voisins de l’Ouest qui sont fortement présents, mais également les Chinois, les Turcs, sans oublier les Libanais qui sont bien ancrés en Côte d’Ivoire, depuis deux ou trois générations.
Mais le plus important, selon le DG de WTC Alger, «c’est que le marché ivoirien est très opportun, car il ouvre la porte sur d’autres pays de la CEDEAO, en attendant que le Zone de libre-échange africaine (ZLEC) puisse être opérationnelle». Au courant de la mission commerciale, des réunions ont été organisées pour les participants avec la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire, la Chambre libanaise de Côte d’Ivoire, le CGECI, qui est le patronat de Côte d’Ivoire, ainsi qu’avec les ministres de la Santé et des Infrastructures.
Par la suite, des rencontres B2B ont été organisées, en partenariat avec la Société Générale Abidjan, avec des distributeurs locaux, tous clients de la banque française. Soraya Kaci, responsable au niveau du pôle commercial et réseau de Société Générale Algérie (SGA), a pris la parole pour expliquer le rôle joué par la banque dans ce genre de missions.
«La problématique majeure que rencontrent les entreprises algériennes, c’est le manque d’accompagnement bancaire vers l’Afrique dû à l’absence de banques algériennes en Afrique», a-t-elle souligné. «C’est pour cette raison que SGA, forte de ses experts et métiers, de l’appui du groupe Société Générale et de son réseau le plus étendu d’Afrique, offre un accompagnement et des services innovants qui permettent à l’exportateur algérien de bénéficier d’un réseau de clients fiable, d’un circuit de traitement accéléré et paiement sécurisés», a-t-elle fait savoir.

Il est également important de souligner que le succès de cette mission repose également sur le soutien remarquable de l’Ambassadeur d’Algérie en Côte d’Ivoire, Son Excellence M. Mohamed Abdelaziz Bouguettaia, qui à la fin de la mission, a invité tous les participants à une réception mémorable à la résidence de l’ambassadeur d’Algérie

Après cette première mission qui a été qualifiée de «positive», le WTC Alger compte la rééditer en organisant d’autres missions commerciales dans d’autres pays africains. «Nous avons l’intention de dupliquer l’expérience de la Côte d’Ivoire dans d’autres pays et la prochaine destination sera Dakar, la capitale du Sénégal», a révélé le directeur général de WTC Alger.