Au moins cinq personnes ont péri ces derniers jours à la suite de la canicule qui accable une grande partie de l’Europe occidentale, rapportent des médias.
Cette vague de chaleur d’une intensité exceptionnelle pour un mois de juin, qui a aussi provoqué de nombreux incendies, a fait jusqu’à présent cinq morts à ce stade en France, en Italie et en Espagne, loin des 15 000 décès enregistrés en août 2003 en France, lors de la canicule qui reste à ce jour un épisode traumatisant.
Samedi devrait cependant être la dernière journée de surchauffe. En Allemagne, les températures devraient atteindre 29 à 36°C. Selon les services spécialisés, la moyenne de températures de ce mois de juin a déjà été déclarée vendredi de 4 degrés au-dessus de la période internationale de référence 1981-2010.
Des températures élevées sont également toujours attendues en Italie, avec 35° C en Toscane et dans le Latium, dans l’ouest, 34° C dans le Piémont et en Lombardie, dans le nord. En deçà cependant des records des derniers jours, pour un mois de juin: jusqu’à 40° C dans le Piémont, en Italie, et déjà 38,9° C enregistré jeudi en République tchèque ou 38,6° C en Allemagne.
Après le sud de la France qui a pulvérisé ses records de chaleur en frôlant les 46 C, c’est Paris qui a surchauffé samedi avec 38 C, a précisé Météo-France. n