Le juge d’instruction près le tribunal de Bir Mourad Raïs (Alger) a ordonné, dimanche, le placement de Lakhder Bouregaa, en détention provisoire pour « démoralisation et outrage à corps constitué« , a indiqué un communiqué du procureur de la République près le même tribunal, rapporte l’APS. « En ce jour du 30 juin, le prévenu (Lakhder Bouregaa) a été présenté devant le procureur de la République près le tribunal de Bir Mourad Raïs« , a indiqué la même source, précisant qu' »après avoir entendu le mis en cause, le procureur de la République a soumis le dossier de procédures au juge d’instruction pour répondre des chefs d’accusation de participation, en temps de paix, à une entreprise de démoralisation de l’armée ayant pour objet de nuire à la défense nationale et à un corps constitué, des faits mentionnés et passibles de sanctions, cités dans les articles 75, 144 bis et 146 du code pénal« . Selon la même source, « l’enquête préliminaire diligentée par la police judiciaire relevant du service territorial d’instruction judiciaire de la ville d’Alger concernant des faits à caractère pénal reprochés au nommé Bouregaa. « Après avoir écouté le prévenu lors de la première comparution, le juge d’instruction a décidé son placement en détention provisoire », a-t-on conclu.

Lakhdar Bourregâa a été mis sous mandat de dépôt par le juge d’instruction près le tribunal de Bir Mourad Raïs à Alger, selon des sources concordantes.

Lire également l’article de « Reporters » en cliquant ICI

Plus de détails dans nos prochaines éditions