Malgré la canicule, Ouargla répond toujours présente en ce 10e vendredi historique pour l’Algérie.

Des vieux, des jeunes et moins jeunes et sous un soleil de plomb, ont manifesté et sillonné les artères principales de la ville. Une autre preuve du rejet de ce système.