Les sélections algériennes d’athlétisme des U18-U20 ont remporté 13 médailles dont cinq en or et quatre en argent aux championnats d’Afrique des deux catégories qui se sont clôturés samedi soir au stade Félix Houphouët Boigny à Abidjan (Côte d’Ivoire).

A l’issue de cinq jours de compétition de haut niveau, les jeunes athlètes algériens ont bien réussi leur mission dans ces joutes continentales. L’objectif de la DJTS avant les compétitions était de miser sur huit médaillés au total. Mais avec cette moisson de 13 médailles (5 en or, 4 en argent et 4 en bronze) cet objectif est largement dépassé. D’ailleurs, selon le chargé de communication de la Fédération algérienne d’athlétisme (FAA) présent à Abidjan, «La moisson aurait pu être meilleure si certains athlètes n’avaient pas raté leurs sorties».
Les médailles de la dernière journée
Lors de la dernière journée, samedi soir, nos représentants ont remporté trois médailles d’or, une en argent et quatre en bronze, mais, ont, tout de même raté au moins deux autres médailles. Ainsi, les médailles d’or ont été gagnées par Melissa Touloum sur le 5000 m dans une épreuve qu’elle a bien contrôler en dépit de la rude concurrence imposée par une Ethiopienne. Touloum a bien géré son épreuve en tirant son adversaire avant de placer une accélération à trois tours de l’arrivée. Ce changement de rythme a été salutaire pour notre athlète qui a réussi à prendre une bonne avance avant de terminer l’épreuve loin devant son adversaire en 25.45.30. Les deux autres titres de champions ont été enlevés par les spécialistes d’épreuves combinées lors desquelles ils ont amélioré leurs performances personnelles. Ayoub Bensabra s’est imposé sur l’octathlon des U18 avec un total de 5382 points pour une première sur cette spécialité, alors que Ouidad Yesli a réussi 4431 points aux termes de gros efforts fournis durant les différentes épreuves pour signer un nouveau record personnel. Sa coéquipière Hania Abdellah s’est classée en 3e position avec un total de 4256 points. Loubna Benhadja sur le 400 m haies des U20 fille a remporté également le bronze en signant en 59.18 un nouveau record personnel qui était de 59.21. Ikram Fatma Zohra Tadjine sur le marteau des U18 fille a réussi à arracher la médaille de bronze avec un jet de 53 m contre 62 et 56 m pour ses concurrentes.
Les regrets de Gouaned
Le marcheur Mehdi Abidi a durement bataillé sur le 10.000m marche avant d’arracher une médaille en bronze bien méritée avec un temps de 46.26 dans cette épreuve des U20 survolée par le Kenyan Dominique Ndigiti en 43.27.23. Dans cette même épreuve, Saïd Khoufache a terminé au pied du podium Pour sa part, le vice-champion olympique des jeunes Mohamed Ali Gouaned a remporté la médaille d’argent du 800 m U18, alors qu’il pouvait aspirer à mieux. Lui-même l’explique en ces termes : «Je suis sorti un peu plutôt, j’aurais dû patienter un moment. Mais c’est comme ça» dira-t-il avant de souligner qu’il venait de «signer, tout de même, un nouveau record national en 1:47.88 contre 1:49.05.».
Les ratages de Cherrad et Boudechiche
Nos jeunes pouvaient prétendre à d’autres médailles si certains n’avaient pas raté leurs épreuves. Oussama Cherrad des U20, sur lequel des espoirs de médailles reposaient, a raté sa sortie africaine. Après avoir terminé le 1500 m au pied du podium, lui qui tenait tellement à une médaille sur le 800 m, a également échoué. Après un tour de piste correct, il a été quelque peu perturbé au son de la cloche où il se retrouva enfermé dans le groupe de tête.
Sur les trois derniers 300 m, Cherrad a tenté de revenir à la 3e place au prix de gros efforts en raison de l’allure imposée. Et au moment où il était en lutte avec un adversaire pour la troisième place, il trébucha et tomba lourdement sur la piste à 50 m de la ligne d’arrivée. A côté du ratage de Cherrad, il y a lieu de relever que le perchiste Reda Boudechiche a été complètement à côté de la plaque avec trois essais nuls ! A noter enfin que, selon le président de la confédération africaine d’athlétisme, M.Kalkaba Malboum «Le niveau élevé de ces championnats s’explique par les 21 records enregistrés par les deux catégories qui ont regroupé 644 athlètes.». Et dans les détails «Les U18 Garçons ont battu neuf (09) contre quatre (04) pour les U20 Garçons et quatre (04) pour les U18 Filles et autant pour les U20 filles.» n