A la Fédération algérienne de handball (FAHB), on a apparemment tout le temps pour préparer la prochaine CAN prévue en 2020 en Tunisie. Sinon, comment expliquer que la sélection nationale, en hibernation depuis juillet 2018, attend toujours son nouveau sélectionneur pourtant bien annoncé ?

Et justement, il se trouve qu’aux dernières nouvelles, le technicien français, Alain Portes, qui a donné son accord pour driver la sélection algérienne séniors hommes ne pourra rejoindre notre pays qu’au mois de juillet prochain. Ce qui veut dire qu’un premier stage pourrait bien avoir lieu au mois d’août pour préparer la Coupe d’Afrique des nations 2020 prévue en Egypte. D’aucuns savent qu’Alain Portes est actuellement entraîneur d’Al Duhail (Qatar) dont le contrat ne prendra fin qu’en juin prochain. Or, la CAN 2020 en Tunisie est à nos portes et le retard accusé est considérable pour préparer cette échéance continentale qualificative au Mondial de la discipline prévue en Egypte en 2021. Il y a quelques mois, la Fédération algérienne de la discipline (FAHB) a choisi le technicien français pour son expérience à l’échelle africaine et mondiale pour l’objectif de qualifier les Verts justement, à ce Mondial prévu en Egypte en 2021.
La proposition de Slahdji
Et pourtant le gardien de but international, Abdelmalek Slahdji, qui n’écarte pas son retour chez les Vert, a fait une bonne proposition, il y a quelques mois. Mais cela ne semble pas emballer les responsables de la Fédération algérienne de la discipline qui ne donne pas l’impression de prendre très au sérieux la préparation de notre sélection à ces deux joutes la CAN 2020 et le Mondial 2021, éventuellement.
Slahdji avait proposé il y a quelques mois ce qui suit : « la Fédération algérienne doit relancer la sélection nationale en désignant un staff provisoire en attendant l’arrivée du sélectionneur annoncé, Portes, afin d’assurer des stages ». A noter, au passage, que c’est Abdelmalek Slahdji qui est derrière les premiers contacts entre Portes et la Fédération algérienne de handball…
On s‘inquiète déjà
Mais devant le mutisme actuel de la FAHB, à sa tête Habib Labane, il y a bien lieu de s’inquiéter quant à la prochaine échéance qui attend notre sélection nationale au moment où toutes les autres nations ont déjà tracé leur programme pour préparer la CAN avec des stages et des matchs amicaux à la clé. Par contre, du côté de la FAHB, on attend le mois de juillet prochain et l’arrivée du nouveau sélectionneur Portes pour se réunir avec lui avant la signature « officielle » de son contrat dont les clauses ont déjà été révélées par le président de l’instance fédérale Habib Labane. Concernant la durée du contrat, il sera question d’un bail de deux ans, soit jusqu’au Mondial-2021. Et il se trouve que la FAHB a exigé au successeur de Sofiane Hiouani de qualifier notre sélection nationale au Championnat du monde avec une préparation bien minimum ! n