Six à sept familles sont menacées de mort par le glissement de terrain qui touche la localité d’Aïn-El-Hammam, à 60 km au sud-est de Tizi-Ouzou. Pis encore, les responsables locaux tirent la sonnette d’alarme sur la gravité de ce glissement puisqu’il pourrait toucher non seulement ces familles en danger, mais aussi l’ensemble des habitants du centre-ville. Les élus locaux remettent en cause le « laisser-aller » imposé par la direction locale d’urbanisme et de construction (DUC) qui est aux abonnés absents pour faire face à ce danger qui touche la localité. Ils estiment que les études géotechniques menées pour faire face à ce glissement n’ont donné aucun résultat fiable sur le terrain. «La DUC a réquisitionné un bureau d’étude français Antinéa pour évaluer la gravité de ce glissement du côté de la mosquée de notre localité, malheureusement aucune solution n’a été trouvée à ce jour», a regretté Mohand Saïd Aït Salah, vice-président de l’Assemblée populaire communale. Ce même élu a indiqué que ce glissement dépasse les moyens dont disposent la commune et la daïra. C’est pour cela, ajoute-t-il, qu’il a lancé son appel auprès du wali et du ministre de l’Habitat pour intervenir dans les plus brefs délais pour éviter une éventuelle catastrophe qui coûtera la vie aux habitants du centre-ville. « Nous avons sollicité le wali de trouver des solutions concrètes et efficientes pour mettre fin à ce glissement et il s’est montré disposé à y contribuer ». Dans le même ordre d’idée, le même vice-président interpelle les autorités locales de procéder au recasement des familles qui sont au nombre de 6 ou 7 dans le cadre du projet des 47 logement sociaux qui sont en cours de réalisation. « Il faut recaser ces familles en détresse et éviter les promesses verbales faites aux sinistrés, comme cela a été fait pour les habitants des cinq bâtisses effondrées ainsi qu’aux propriétaires de locaux qui n’ont pas été recasés à ce jour ».
Le vice-président de l’APC de Aïn-El-Hammam a réclamé la remise des rapports du Contrôle technique de construction (CTC) portant l’autorisation de démolition de ces bâtisses menacées de destruction et d’accorder des subventions aux bâtisses situées à proximité.n