La Nouvelle-Orléans a limogé vendredi son manager général, Dell Demps, quelques semaines après que la star des Pelicans, Anthony Davis, ait annoncé qu’il voulait partir pour rejoindre une équipe pouvant viser le titre.
Une semaine après la fin de la période des transferts en NBA, les Pelicans de la Nouvelle-Orléans ont décidé de se séparer de leur manager général, Dell Demps, en poste depuis 2010. Demps a été remercié alors qu’Anthony Davis, sous contrat jusqu’en 2020, a essayé d’obtenir son départ pour les Los Angeles Lakers.
Le pivot, deuxième meilleur marqueur de NBA, avait fait savoir début février par la voix de son agent qui est aussi celui de la superstar des Lakers LeBron James, qu’il ne prolongerait pas son contrat avec La Nouvelle-Orléans. La NBA lui avait infligé une amende de 50.000 dollars. Depuis, les supporters des Pélicans l’ont pris en grippe et l’accusent de ne plus donner son maximum pour l’équipe.
Son entraîneur a de son côté regretté le déroulement des dernières semaines : «On a géré ça comme un simple feu de poubelles, c’est difficile pour les joueurs de rester concentrés», a estimé Alvin Gentry.
«C’est ma responsabilité d’avoir une direction et les ressources qui permettent d’établir une équipe qui gagne « La propriétaire des Pélicans, Gayle Benson, a identifié son manageur général comme le maillon faible.
«Je veux remercier Dell (Demps) pour son travail et son engagement, c’est une décision difficile à prendre, mais c’est ma responsabilité d’avoir une direction et les ressources qui permettent d’établir une équipe qui gagne», a-t-elle expliqué. «J’attends, nos supporters attendent, que cette équipe continue de jouer à son meilleur niveau pour le reste de la saison», a insisté la propriétaire, un message qui semble aussi s’adresser à Davis, dont les dernières prestations laissent à désirer.
Anthony Davis a quitté ses coéquipiers jeudi, dès la pause du match gagné contre Oklahoma City (131-122), en raison d’une blessure à une épaule. La Nouvelle-Orléans est 13e de la conférence Ouest (26 v-33 d), à six victoires des Clippers qui occupent la 8e place, la dernière qualificative pour les play-offs. n