Le monoxyde de carbone (CO) ne cesse de causer des intoxications aux citoyens utilisant en cette rigueur hivernale des appareils de chauffage dont l’état est parfois défectueux sans tenir compte des consignes et mesures de prévention. Cela étant, depuis la fin du mois de janvier, les éléments de la Protection civile de la wilaya d’Oum El Bouaghi ont intervenu quatre fois pour secourir des victimes du monoxyde de carbone. Ce gaz inodore et incolore qui ne se décompose pas à l’intérieur du corps humain, contrairement au CO2, et de ce fait il tue en silence.
Dans ce sillage, les éléments de l’unité principale de la Protection civile d’Oum El Bouaghi se sont portés au secours, mercredi vers 09H à une famille victime d’intoxication au monoxyde de carbone. Ce dernier provenait du chauffage suite à l’obstruction de la cheminée par les nids d’oiseaux au premier étage d’un logement à la cité des 400/Logements au sud du chef-lieu de wilaya. La mère, âgée de 45, et ses trois filles âgées de 8 à 17 ans souffrant d’étourdissement et de difficultés respiratoires ont été évacuées vers l’EPH Mohamed-Boudiaf après avoir reçu les premiers soins par le médecin urgentiste de l’unité principale de la Protection civile. Par ailleurs, les éléments de l’unité secondaire de la Protection civile de Aïn Mlila sont intervenus, quant à eux, lundi 4 février, dans un logement de fonction du Collège d’enseignement moyen Bakha-Messaoud à la cite Nour pour un cas d’intoxication au monoxyde de carbone. Emanant d’un chauffe-eau, le gaz a intoxiqué une femme, la cinquantaine, qui a été secourue en état d’évanouissement par les éléments de la Protection civile et évacuée vers l’EPH de la même ville. Dans le même contexte, les éléments de l’unité secondaire de la Protection civile de Aïn Fakroun sont intervenus mardi 30 janvier dans un logement à la cité 500/Logements pour une intoxication au monoxyde de carbone. La victime, une jeune fille de 22 ans, victime d’une émanation de monoxyde de carbone provenant d’un réchaud à gaz s’est évanouie et a été de ce fait évacuée vers l’EPH de Aïn Fakroun où elle a été prise en charge. Les éléments de l’unité secondaire de la Protection civile de Souk Naâmane, à 91 kilomètres à l’extrême nord-ouest du chef-lieu de wilaya, sont intervenus le 27 janvier à Bir Chouhada pour secourir une famille de 3 membres, victimes d’une intoxication au monoxyde de carbone provenant d’un appareil de chauffage. Les victimes, une femme âgée de 54 ans, et 2 jeunes âgés de 17 et 21 ans ont été transférés à la polyclinique de Bir Chouhada. Enfin, devant cette situation de risques résultant de la négligence et de l’absence de précautions nécessaires à l’utilisation des chauffages et poêle à gaz, la wilaya a initié une campagne de sensibilisation sur les risques d’émanation du monoxyde de carbone. Placé sous le haut patronage du wali d’Oum El Bouaghi avec comme slogan « Ta sécurité, notre message, et ta protection notre finalité », la caravane de campagne en question a été initiée en collaboration étroite avec les services de la Protection civile, de la Sécurité, de la Société de distribution de l’électricité et du gaz et sillonnera toutes les communes de la wilaya. n