La récente visite du ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales à la wilaya de Sidi Bel Abbès a été d’un grand intérêt pour la localité et pour sa population. En effet, Noureddine Bedoui avait accordé une enveloppe financière supplémentaire évaluée à 11 milliards de dinars,

puisée du Fonds de garantie et de solidarité des collectivités locales, pour concrétiser des projets de développement dans divers secteurs à travers les 52 communes de la wilaya. Selon les services de la programmation et du suivi du budget de la wilaya, le montant est destiné au soutien de projets des secteurs de l’énergie, de l’éducation, des ressources en eau et de la jeunesse et des sports, ainsi que d’autres secteurs. Le secteur de l’énergie, qui a obtenu une enveloppe de 190 milliards de centimes, sont réservés au financement des projets de raccordement au gaz de ville au profit de 11 600 foyers, le raccordement de 200 exploitations agricoles à travers le territoire de la wilaya à l’électricité rurale et 300 autres qui seront raccordés à l’énergie solaire. En matière de couverture en gaz de ville, le taux de distribution de l’énergie vitale a atteint 92%, alors que le taux de pénétration est de 68% et pour l’électricité, le taux est évalué à plus 99%. Le secteur de la jeunesse et des sports, quant à lui, a obtenu une assiette financière pour la réalisation de 4 piscines et de 20 stades de proximité à travers les communes de la wilaya, un autre montant est octroyé au secteur de l’hydraulique pour l’éradication des 45 points de rejets recensés de l’Oued Mekerra, dont 60% sont éliminés et 3 points de gros rejets et éviter tous les risques à la population. Le secteur de l’éducation a été lui aussi doté d’une assiette financière pour la réhabilitation et l’aménagement des établissements scolaires, leur dotation en énergie renouvelable et des équipements nécessaires et le renforcement du transport scolaire et une enveloppe financière est réservée à la réfection des chemins communaux et la réhabilitation de 50 km de pistes. Pour encourager l’investissement dans la wilaya, le représentant du gouvernement avait accordé la création de zones industrielles, à l’instar de la commune de Ras El Ma, où sera créée et aménagée une zone industrielle s’étalant sur une superficie de 100 hectares, comprenant 142 lots destinés à l’investissement productif et 9 lots pour les équipements. n