Les députés Lila Hadjarab et Yassine Aissiouane du RCD, ainsi que le P/APC de Souamaa, de même obédience partisane, Haciane Nacer, ont rencontré, dans la journée de lundi le ministre des Finances

, Abderrahmane Raouya, pour discuter de la zone industrielle de Souama, bloquée jusqu’à aujourd’hui à cause d’un différend entre l’administration et des habitants de la commune de Souamaâ qui revendiquent la propriété des terrains se basant sur l’existence d’un jugement définitif, avec grosse, datant de 1895 en leur faveur. Le refus par l’administration d’indemniser la population qui ne conteste en aucun cas la création de la zone, mais qui réclame ses droits, conformément à la réglementation en vigueur, est à l’origine du blocage du projet de mise en place de cette zone industrielle dont le décret de création a été publié, il y a quelques mois au Journal Officiel, mettant entre parenthèses le décollage économique escompté de cette commune rurale, située dans la daïra de Mekla. «Plus de 200 000 emplois, une centaine de projets d’investissements et une fiscalité qui se chiffre à des centaines de milliards de dinars pour la région sont bloqués depuis six ans pour des raisons d’incompétence », se désolent les élus du RCD qui imputent la responsabilité de ce blocage à la direction des domaines de wilaya de Tizi Ouzou. «Le ministre des Finances s’est engagé à rouvrir le dossier et à coordonner l’action avec le directeur général des domaines, tout comme il s’est dit prêt à rendre compte, en fonction de l’évolution de la situation, pour qu’enfin la zone industrielle de Souamaâ puisse voir le jour », informent les élus RCD qui parlent de la probabilité du transfert de la Recette des impôts de Mekla, assurant que ce cas «a été évoqué dans les discussions avec le ministre des Finances qui s’est engagé à étudier la possibilité de son installation dans la commune de Souamaa». H. A. M.