La Fédération algérienne de cyclisme (FAC) vient d’annoncer que «l’Assemblée générale élective est reportée au 22 décembre 2018». Cette AGE était prévue pour ce samedi 15 décembre au stade 5-Juillet (Alger), mais l’instance fédérale algérienne n’a précisé ni les causes de ce report ni le lieu de son déroulement. Contactés pour plus de précisions, les deux candidats, à savoir M. Smaïl Douzi, directeur technique sportif du GS Pétroliers, et  M. Kheireddine Barbari, président de la Ligue de Biskra, ont livré deux versions différentes.

Pour M. Douzi «ce report a été décidé par la Commission de candidatures pour des compléments de dossiers. On nous a donné une semaine pour compléter nos dossiers respectifs. Pour nous, il s’agit, à titre d’exemple, de fournir une attestation de travail d’un de nos membres, tandis que pour M. Barbari, il lui manque quelques papiers à fournir. On nous a saisis verbalement pour le complément de notre dossier avant que la Commission n’établisse le PV afin de passer à l’assemblée générale élective.» Il précise, en outre, que « la date de l’assemblée générale a été fixée au 22 décembre prochain, alors que le lieu n’a pas encore été annoncé », a-t-il conclu. Quant à M. Kheireddine Barbari, il a d’abord rappelé qu’«on avait installé une Commission de candidatures selon la réglementation en vigueur et on avait fixé les délais de dépôt des candidatures et des recours. On, a par la suite contacté la Commission de candidatures qui nous a informé qu’elle a fait tout le travail qu’il faut, mais que c’est du côté du ministère de la Jeunesse et des Sports qu’on demande de patienter pour l’organisation de ces élections ! », a indiqué notre interlocuteur bien mécontent.

Le report nuit à la discipline
M. Barbari ajoute qu’« on n’est vraiment pas content dans la mesure où on a toujours défendu la démocratie et le travail fait conformément à la réglementation puisque la commission de candidatures est autonome. De plus, on n’admet vraiment pas que l’on prenne en otage notre sélection nationale qui doit se préparer pour l’année prochaine où elle est appelée à participer à plusieurs compétitions. » Et à la question de savoir quel lien y a-t-il entre le report de cette AG élective et la sélection nationale, le président de la Ligue de Batna, membre de l’actuel bureau fédéral et candidat aux élections,
M. Barbari, explique qu’« on est toujours en exercice puisqu’on est chargé de régler les affaires courantes.
Il se trouve qu’on est en contact direct avec la Confédération africaine de la discipline et l’UCI pour tout ce qui touche notre sélection nationale. Heureusement pour nous qu’on a des coureurs dans le haut du tableau et comme cette année est celle où il y a des épreuves qualificatives aux J.O. de Tokyo, on doit suivre les mécanismes administratifs et de la direction technique pour que notre sélection puisse participer aux compétitions déjà programmées.
Il s’agit notamment dans les deux prochains mois, du Tour tropical au Gabon en janvier, ensuite le Tour du Cameroun. On doit donc suivre certaines procédures pour la bonne participation de nos coureurs. Mais, avec ce report inopiné, celui-ci nuit à la discipline.», a conclu M. Barbari, membre du bureau fédéral actuel.
Il faut rappeler, au passage, que le président de la Fédération algérienne de cyclisme (FAC), Mabrouk Kerboua, a démissionné le 10 novembre dernier de son poste de président.
Il a motivé sa démission par des «raisons personnelles et de santé». Président de la Ligue cycliste de Mascara, Kerboua avait été élu le 16 février 2017 par acclamation à la tête de la Fédération algérienne de cyclisme (FAC) pour le mandat olympique 2017-2020.
Le vice-président de la FAC, Fertous Abbès, assure l’intérim jusqu’au déroulement de l’AGE prévue donc officiellement le 22 décembre en cours, pour désigner un successeur au président démissionnaire.