La commune de Batna  a recouvré près de 1,72 milliard de dinars de recettes fiscales au cours de l’année 2018, avec 100 millions de dinars

de plus que l’exercice précédent, a indiqué mardi le président de l’Assemblée populaire communale, Noureddine Melakhsou. Selon ce dernier, l’amélioration du recouvrement fiscal va permettre de « renforcer le développement communal » et « de concrétiser plusieurs projets visant à améliorer le quotidien des citoyens », citant entre autres projets la réfection du réseau routier, la réhabilitation des réseaux AEP et d’assainissement ou encore des travaux d’aménagement urbain et d’espaces verts notamment dans les cités qui enregistrent un manque dans ce domaine. Des efforts sont déployés actuellement pour mettre en valeur les biens de la commune et recouvrer ses assiettes foncières en plus de créer de nouvelles sources de revenus à travers la revalorisation du patrimoine communal afin de dégager suffisamment de ressources financières pour permettre à cette commune de s’autogérer, a-t-il dit. M. Melakhsou a par ailleurs révélé que grâce à la nouvelle approche de la direction des affaires économiques, du patrimoine, et de l’investissement de la commune, les recettes communales ont doublé durant l’année 2018 pour atteindre les 150 millions de dinars. S’ajoutent à cela, d’autres recettes résultant des taxes locales telles que la taxe foncière, la taxe de voirie et autres des droits de fourrières. Il est à noter que le président de l’Assemblée populaire de la commune de Batna a présenté, en début de semaine, un bilan de la situation générale de sa localité en présence de citoyens, de représentants de la société civile, d’élus locaux et des médias.
Le P-APC a affirmé à cette occasion que la commune de Batna a bénéficié au cours de l’année 2018 d’un montant de 2 milliards de dinars dans le cadre du budget communal et du Fonds de solidarité des collectivités locales et du plan de développement communal.