L’Algérie présentera en juillet 2019, lors de la session du Conseil Economique et Social (ECOSOC) des Nations Unies, son premier rapport national volontaire sur la mise en œuvre des Objectifs du Développement durables (ODD) à l’horizon 2030, a indiqué mardi un responsable du ministère des Affaires Etrangères (MAE).

« En juillet 2019, lors d’une session de l’Ecosoc, une cinquantaine de pays, dont l’Algérie, vont présenter leurs rapports nationaux sur la mise en œuvre des ODD. Nous allons présenter un rapport national qui met en relief les acquis et réalisations dans le cadre des ODD », a indiqué M. Mahi Boumediene, sous-directeur Programmation et Institutions internationales spécialisées au MAE. Le responsable s’exprimait lors d’un atelier technique sur les besoins statistiques en matière de suivi des ODD, organisé au siège de la Direction générale des Forêts (DGF) par le ministère de l’Agriculture, du développement rural et de la Pêche en collaboration avec la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture). L’Algérie, qui « dispose d’une vision très claire des ODD « , selon M. Mahi, va, dans sa mise en œuvre de ces objectifs, « capitaliser sur les réalisations des OMD (les huit objectifs du Millénaire pour le développement » a-t-il souligné. Le représentant du MAE, lequel constitue le point focal de tous les ministères pour ce qui est du suivi et de l’évaluation de la mise en œuvre des ODD, a salué les avancées enregistrées par l’Algérie en matière de développement durable dont l’importance, poursuit-il, a été explicitement consacrée par la dernière constitution amendée. De son côté, la responsable du comité central de suivi des ODD au ministère de l’Agriculture, Mlle Ghania Bessah a expliqué que ce département assurait le suivi de ce processus par le biais de trois sous-comités chargés respectivement de l’Agriculture, des forêts et de la pêche. Au niveau sectoriel, trois rapports sur la mise en œuvre des ODD ont été déjà réalisés en 2016, 2017 et durant le premier semestre de 2018, selon elle. Le ministère de l’Agriculture est concerné par 12 ODD portant sur 21 cibles, 35 indicateurs de l’ONU et 39 indicateurs nationaux, a rappelé cette responsable à la DGF. Prenant le relais des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) pour 2010-2015, le programme des ODD, adopté par les membres de l’ONU en 2015, comprend dans sa globalité 17 objectifs sur trois (3) dimensions de développement durable: économique, sociale et environnementale. Ces 17 objectifs concernent essentiellement l’éradication de la pauvreté, l’amélioration de la sécurité alimentaire, la santé, l’éducation, la gestion durable de l’eau, les énergies propres, les villes et communautés durables, la lutte contre les changements climatiques, la paix, justice et institutions efficaces. L’Algérie, qui a participé à l’élaboration de l’agenda 2030, a intégré les ODD dans la démarche de planification du développement national et l’utilisation durable des ressources naturelles du pays, a rappelé M. Mahi. ==Agriculture : La FAO encadre la mise en œuvre des ODD en Algérie== Pour le suivi de la mise en œuvre des ODD, l’Algérie a mis en place en 2016 un comité interministériel de coordination, sous l’égide du MEA, et dans lequel sont présents les différents département ministériels et institutions et organismes nationaux concernés par les ODD. C’est ce comité qui est chargé d’élaborer le rapport national d’étape (2016-2018) sur la réalisation des ODD en Algérie pour sa présentation volontaire au niveau de l’ONU en juillet 2019. Durant trois jours, l’atelier va profiter de l’expertise de la FAO pour former l’encadrement chargé de mener à terme le programme de développement durable en Algérie. « Cet atelier est une excellente opportunité d’échanges d’expériences et de réflexions sur les différentes possibilités et opportunités que nos partenaires du système des Nations Unies, par le biais de la FAO, proposent à travers une assistance technique d’appui, à l’identification et collecte des indicateurs des ODD relevant de ses attributions » s’est, de son côté, réjoui le Directeur général des forêts Ali Mahmoudi. A rappeler qu’en juin dernier, le MAE et les représentants des Systèmes des Nations Unies en Algérie ont procédé à la signature d’un projet d’appui conjoint du Système des Nations Unies à la coordination de la mise en œuvre et du suivi des ODD par le Gouvernement Algérien. « Nous avons aujourd’hui deux experts de la FAO qui vont travailler sur l’amélioration des méthodes de collecte des données et sur le renforcement des capacités de mise en œuvre des 21 ODD dont est responsable notre Organisation onusienne », a déclaré à la presse le Représentant Résident de la Fao en Algérie Nabil Assaf.