Les services de la police algérienne des frontières (PAF) ont saisi, à travers l’ensemble des postes frontaliers terrestres, maritimes et aériens, lors des deux années (2017-2018), 201.843 comprimés psychotropes, indique mardi la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué.

Dans ce cadre, les mêmes services ont saisi, lors de l’année 2017, « 36.455 comprimés psychotropes », dont 19.432 comprimés par la Police de l’air, 13.174 comprimés par la Police des frontières maritimes et 3.849 comprimés par la Police des frontières terrestres. Pour ce qui est de l’année 2018, plus précisément, du 1er janvier au 31 octobre, « 165.388 comprimés psychotropes ont été saisis », dont 69.539 comprimés saisis par la police de l’air, 15.581 comprimés par la Police des frontières maritimes et 80.268 par la Police des frontières terrestres, ajoute-t-on de même source.