Un enseignant pédophile a été arrêté dernièrement par la gendarmerie de Terny Beni Hdiel, une commune de la daïra de Mansourah, située à 15 km au sud du chef-lieu de wilaya (Tlemcen). Le mis en cause s’est rendu coupable d’attouchements sexuels sur un de ses petits élèves âgé de 5 ans, en classe préparatoire.

Le maître satyre offrait des bonbons à l’enfant pour le retenir en classe pendant la récréation, loin des regards indiscrets. Mais ce scandale ne tarda pas à éclater. Le père de la victime a déposé une plainte auprès de la brigade de la gendarmerie locale, avec à l’appui un certificat médicolégal attestant de l’acte de sodomie commis « superficiellement » par le pédophile. Déféré devant le magistrat instructeur, près le tribunal de Tlemcen, ce dernier a été placé en détention provisoire en attendant son procès. Rappelons dans ce contexte que la brigade des mineurs de Tlemcen avait mis hors d’état de nuire en septembre 2017, un cyber pédophile, âgé de 37 ans, qui faisait chanter ses jeunes victimes. Par ailleurs, un autre scandale d’une autre nature a éclaboussé, il y a quelques jours, une autre école primaire à Tlemcen. Il s’agit d’un acte de séquestration d’une élève âgée de 6 ans par sa maîtresse. Malheureusement, la punition a pris une tournure macabre. Pour punir son élève qui n’a pas fait ses devoirs à la maison pour cause de dispute entre ses parents, l’enseignante sadique n’a pas trouvé mieux que d’enfermer à clé l’enfant dans les toilettes. En quittant l’école en fin d’après-midi à la fin des cours, la maîtresse a oublié de libérer la petite qui a passé toute la nuit dans cette « cellule ». Lorsque les parents de l’élève sont venus le lendemain matin pour s’enquérir de cette absence inquiétante auprès de l’enseignante, celle-ci eut un choc, réalisant qu’elle avait oublié de relâcher l’enfant punie à l’heure de la sortie de l’école. La victime a été retrouvée morte dans les toilettes. Parallèlement aux mesures prises en pareil cas par la direction de l’Education de Tlemcen pour situer les responsabilités, une enquête a été ouverte dans ce cadre par les services de la police judiciaire territorialement compétents pour déterminer les causes et les circonstances de ce drame scolaire.