Dix huit candidats à l’émigration clandestine ont été interceptés, au nord de Cap Falcon (Aïn El Turck), par les unités du groupement territorial des garde-côtes d’Oran, a-t-on appris, samedi, de la cellule de communication de ce corps de sécurité. 18 candidats à l’émigration clandestine, parmi lesquels se trouvaient une mère et quatre enfants, ont tenté, vendredi, leur aventure

, à bord d’une embarcation pneumatique. Ils avaient pris le départ, la nuit, à partir d’une des côtes de la corniche oranaise avec pour objectif d’atteindre les rives espagnoles. Ce groupe a été intercepté à 7 miles, au nord de Cap Falcon, par les unités du groupement territorial des garde-côtes d’Oran, a indiqué la même source. Ces « harraga » ont été remis, après enquête et formalités d’usage, à la Gendarmerie nationale, a ajouté la même source.