Une enquête a été ouverte par la commission des recours de la wilaya de Tipasa, suite au gel de l’attribution de logements sociaux au profit de 1 200 bénéficiaires, a annoncé mardi le wali,

Mohamed Bouchama. Des recours ont été introduits par des citoyens invoquant des «indus bénéficiaires, certains étant propriétaires de bien fonciers», selon la même source. Procédant à l’installation du nouveau chef de daïra de Fouka, M. Bouchama a fait part de la décision, prise par la commission des recours de la wilaya, de gel de l’attribution de logements sociaux au profit de 1 200 personnes, dans plusieurs communes, suite à des recours introduits pour dénoncer des présumés « indus bénéficiaires ». Le wali, qui n’a pas précisé les communes concernées ou les listes de logements faisant l’objet d’une révision, a signalé «l’ouverture d’une enquête approfondie (…), pour que chacun puisse jouir de son droit au logement». «Les enquêtes préliminaires ont révélé l’existence d’un nombre de personnes n’ouvrant pas droit à un logement social», a-t-il affirmé, s’interrogeant sur les «moyens utilisés» pour figurer sur ces listes. Il a, également, fait part de l’enregistrement, par la commission des recours, de «nombreux dépassements», nécessitant un «assainissement des listes des bénéficiaires», a-t-il admis. Le chef de l’Exécutif local a jugé «inadmissible» le fait que des « propriétaires fonciers bénéficient de logements sociaux destinés aux catégories nécessiteuses et aux personnes à revenus modestes. Les propos du wali, tenus à l’occasion de l’installation des nouveaux chefs de daïra de Fouka et Hameur El Aïn notamment, sont pour « rassurer » les citoyens de ces deux localités, théâtres d’actions de protestation, à l’issue d’opérations de distribution de logements. Depuis début 2018, près de 6 000 logements sociaux ont été distribués à travers la wilaya de Tipasa, suscitant souvent la grogne des citoyens de nombreuses communes, dont Hadjout, Fouka, Koléa, Messelmoune et Tipasa, qui ont à chaque fois dénoncé des « indus bénéficiaires ». Pour l’année 2019, la wilaya s’apprête à lancer une opération d’envergure, englobant la distribution de près de 15 000 logements. Le secteur local du logement a bénéficié, durant ces deux derniers quinquennaux, de plus de 76 000 logements (toutes formules confondues) pour une enveloppe de plus de 116 milliards de DA, selon un bilan communiqué précédemment par le wali.