Les championnats du monde féminins de  boxe débuteront aujourd’hui et s’étaleront jusqu’au 24 novembre en cours à New Delhi, en Inde, avec la participation de
333 boxeuses, dont 6 Algériennes, représentant 73 pays. Et pour mieux préparer cette compétition mondiale, la sélection algérienne se trouve sur place depuis le 3 novembre courant, où elle effectue un stage précompétitif d’une dizaine de jours, avec l’objectif d’augmenter ses chances de performance.

Concernant les objectifs de nos boxeuses, le directeur technique national, Mourad Meziane, a indiqué «le principal objectif, ce sont les Jeux olympiques de 2020, à Tokyo, pour lesquels nous espérons qualifier au moins une athlète. Ce qui serait une grande première pour la boxe féminine algérienne», a-t-il estimé. Et dans ce même ordre d’idées, le Sdtn de la Fédération algérienne de boxe (FAB) a expliqué «c’est maintenant que cela se prépare, car nous ne sommes plus qu’à deux ans du rendez-vous nippon. Ces championnats du monde 2018 seront donc une bonne occasion pour nos boxeuses de s’aguerrir », a-t-il tenu à indiquer. Il n’y a d’ailleurs pas que cet objectif de qualification aux JO, car il s’agit aussi d’améliorer le classement mondial, tout en assurant une bonne représentation des couleurs nationales. Il est important de signaler au passage que les boxeuses algériennes sont encadrées par les entraîneurs Kenzi Abdelhani et Brahim Makhlouf, et bénéficient des services d’un kiné, ayant également fait partie du déplacement en Inde. Seffouh Widad, championne d’Afrique 2017 chez les 51 kg, sera la figure de proue de la sélection algérienne, qui avant de se rendre en Inde avait effectué un stage bloqué du 24 octobre au 3 novembre au Centre de regroupement et de préparation des élites nationales à Souidania (Alger).
Rappelons que l’assemblée générale élective (AGE) de la Fédération algérienne de boxe (FAB), initialement prévue le samedi 17 novembre au complexe sportif de Sveltess à Chéraga (Alger), a été reportée à une date ultérieure. « L’AG élective a été finalement reportée à la demande de la Fédération internationale de boxe (Aiba) qui nous a sommés de respecter les délais exigés par les règlements, à savoir un mois après la validation de la liste des candidats.
Nous allons envoyer mardi à l’Aiba la liste des candidats retenus pour le poste de président ainsi que les statuts intérieurs de la FAB », avait déclaré à l’APS le porte-parole de la FAB, Lyes Latreche. Quatre candidats sont en lice pour le poste de président : Laâzizi Athmane, président de la Ligue de Boumerdès, membre fédéral et arbitre international, Abdellah Bessalem, ex-président de la FAB, Erouane Nacer, membre fédéral et président de la Ligue de Tizi-Ouzou et Draâ Abdeslam, ancien président de la FAB.

Les six Algériennes engagées  dans ces Mondiaux 2018 sont
Boualem Roumaïssa (48 kg), Seffouh Widad (51 kg), Bahmed Nour El Houda (54 kg), Khelif Hadjila (57 kg), Khelif Imène (60 kg) et Taberkout Soumeya (64 kg).