Suite aux dégâts considérables causés par les pluies diluviennes qui se sont abattues la semaine dernière, les habitants de plusieurs localités touchées par ces intempéries ont décidé, main dans la main

, de dégager les tronçons des réseaux routiers obstrués par les éboulements et de nettoyer les trottoirs devenus impraticables pour les piétons. En effet, dès les premières heures de la matinée d’avant-hier, des centaines de villageois de Akaoudj, dans la localité de Aït Aïssa Mimoun, daïra de Ouaguenoun, se sont mobilisés pour prendre part à une campagne de volontariat pour le nettoyage des axes routiers de leur village devenus inaccessibles aussi bien pour les piétons que les automobilistes suite aux éboulements causés par les pluies torrentielles. « Après les dernières intempéries, toutes les routes sont devenues impraticables à la circulation, notamment le chemin communal reliant la Route nationale en direction de notre village vers la localité d’Aït Aïssa Mimoun qui est totalement dégradée, sachant que cet axe routier est connu pour ses virages dangereux. C’est pour cela, que nous avons décidé de mener cette campagne de volontariat pour le nettoyage de nos routes », lance un habitant. Pis encore, il a affirmé que l’objectif de cette campagne est d’éviter d’éventuelles catastrophes naturelles, notamment les inondations, sachant que la saison hivernale pointe le nez. D’après les habitants, une opération de curage des avaloirs a été menée par les bénévoles puisqu’ils considèrent que le cumul des ordures qui jonchent les routes est un réel danger qui peut provoquer un éventuel sinistre pour leur village. A souligner que cette opération de nettoyage a été menée par les citoyens suite au « laisser-aller » des autorités locales qui ont été sollicitées à plusieurs reprises, mais étaient aux abonnés absents, a-t-on appris auprès des habitants. S. O