L’ambassadeur d’Italie en Algérie, Pasquale Ferrara,  est revenu sur le partenariat culturel algero-italien en mettant l’accent sur le raffermissement des liens opéré entre les deux pays sur ce volet.

«La culture est une source d’innovation pour transformer la diversité culturelle en ressource», a indiqué M. Ferrara dans un entretien accordé à  Reporters, en marge de sa visite, mercredi dernier, dans la wilaya de Sétif.
«Un panorama de la coopération entre l’Italie et l’Algérie dans plusieurs domaines a trouvé dans le patrimoine culturel une symbolique dans l’appartenance commune à la Méditerranée», a souligné l’ambassadeur. Il a tenu à souligner que l’Italie est très présente dans les manifestations culturelles en Algérie. D’ailleurs, rappellera-t-il, son pays «a pris part au dernier Festival culturel international de musique symphonique en tant qu’invité d’honneur, et ce, avec 23 musiciens».
Abordant les événements à venir inscrits dans le cadre de la coopération culturelle algero-italienne, le diplomate annoncera que «l’ambassade d’Italie en collaboration avec le ministère de la Culture organisera une journée sur Saint Augustin et l’émir Abdelkader, et ce à Annaba». Il ne précisera cependant pas la date de cet événement.
M. Ferrara annoncera également l’organisation d’une conférence consacrée à Piccini, ou Betchine, cet Italien qui «s’est converti à l’islam et qui devint un grand amiral de la flotte algérienne entre 1630 et 1646». Evoquant la restauration des bâtisses à caractère historique et culturel en Algérie, notamment à Alger, il dira que plusieurs accords ont été signés impliquant l’Italie qui «partage son savoir-faire avec les Algériens».
Concernant l’enseignement de l’italien en Algérie, l’ambassadeur avait déjà indiqué que 13 000 lycéens algériens l’ont choisi comme troisième langue depuis son introduction en 2013.