Après une véritable raclée infligée (5/0) par la JS Kabylie la semaine dernière, le MC Alger essayera de se racheter ce soir (19H00) en déplacement chez le MC Oran pour le compte de la 7e journée de la Ligue 1 Mobilis. Un match que les fans du «Doyen» suivront avec intérêt pour voir si leur équipe s’est remise de cette gifle subie le 16 du mois en cours face aux Kabyles à Bologhine (huis clos).

Les deux prétendants du jour ne sont pas au top en ce début de saison. Algérois et Oranais connaîssent une entame du championnat assez compliquée. Ils sont respectivement 9es (8 points) et 13es (5 points) dans la hiérarchie et comptent sur ce duel au stade Ahmed Zabana pour ajouter des points à la cagnotte et sortir de la mauvaise spirale. Surtout pour «Doyen» plus que jamais proie au doute après le lourd et historique revers subie lors de la 6e journée, disputée dimanche écoulé, contre la JS Kabylie. Des «Canaris» qui ont été sans pitié avec les Mouloudéens leur collant un 5 à 0 qui a certainement sonné les joueurs «Vert et Rouge». «Je vais mentir sur vous si je vous dis que le moral est au beau fixe et qu’on se prépare pour le MCO dans la sérénité et dans de bonnes conditions. On est tous touchés et peinés par cette défaite inattendue. Que ce soient ceux qui ont joué ou les autres, on est tous abattus, même le staff technique. C’est une défaite qui nous a fait beaucoup mal. Personnellement, je suis triste. Je n’ai jamais perdu cinq buts à zéro durant ma carrière, même lorsque j’étais jeune», a reconnu le latéral gauche, Zakaria Hadouche. De son coté, son coéquipier, Arous a évoqué ce déplacement à El-Bahia en parlant d’«un match difficile qui nous attend, surtout que l’on jouera loin de nos bases. On sait que le MCO peut nous surprendre lors de cette rencontre, mais il faut être vigilants et réussir une bonne prestation. En tout cas, on va se donner à fond car on veut arracher une victoire.»

L’arbitrage d’Achouri craint par les Hamraouas

Pour cette rencontre importante, la Commission de désignation des arbitres a porté le choix sur le referee Achouri. Une décision qui semble agacer les «Hamraouas». «Franchement, j’étais désagréablement surpris par la désignation de cet arbitre vu les antécédents avec notre équipe. On ne remet pas en cause son intégrité mais il a beaucoup fauté contre nous. J’espère qu’on va prendre en considération son passé avec l’équipe. Puisqu’on n’a pas le droit de le récuser, on espère qu’il va être juste et correct et qu’il sera observé par des contrôleurs au cours de cette rencontre. Le fait qu’il dirige souvent les matches MCO-MCA à sens unique nous pousse à nous poser des questions. Il a été critiqué par les entraîneurs qui se sont succédés au MCO, ce n’est pas l’équipe qui va payer les frais», a lancé Ahmed Belhadj dit «Baba», président de la formation d’Oran. Les appréhensions seront, en tout cas, là de part et d’autre. Seul un résultat positif évitera de prolonger la crise dans les deux camps. Spécialement chez le pôle d’Alger toujours sans entraîneur permanent depuis la rupture du bail avec le technicien français Bernard Casoni qui n’aura pas survécu à l’élimination en Ligue des Champions CAF. Justement, c’est en France que Kamel Kaci-Saïd, manager général du «Doyen», compte trouver le prochain chef de la barre technique. Autrement, il se penchera sur Kheireddine Madoui pressenti, lui aussi, pour coacher Hichem Nekkache et consorts. En attendant, Rafik Saïfi assure l’intérim. Pour clore, notons que deux autres explications sont prévues pour clore ce 7e round. Le NA Hussein-Dey (4e, 11 points) recevra, au stade 20 août 1955 (Ruisseau), l’USM Bel-Abbès (16e, 3 points) tandis que le DRB Tadjenanet (15e, 4 points) sera hôte de la JS Saoura (10e, 7 points. Les deux matchs se joueront à 16h00. Rappelons aussi que l’USM Alger a ouvert cette 7e journée jeudi en battant l’AS Aïn M’lila 3 buts à 0.