Les habitants ont une fois de plus barré la route qui donne sur plusieurs localités de la wilaya d’El Tarf et celles des wilayas limitrophes, Annaba, Guelma, Souk Ahras. Les citoyens se plaignent depuis le mois d’août dernier de leur situation insoutenable dans divers domaines.

Lors des visites d’inspection dans la daïra de Drean, le wali en personne a été interpellé. Le premier responsable de la wilaya leur a plus d’une fois promis de prendre leur situation en charge et de trouver la solution, vue la manne d’argent dont dispose la wilaya. Depuis, ces citoyens aux conditions sociales laissant à désirer, n’ont rien vu venir. Hier, ils ont alors empêché le passage des usagers de la route pour attirer l’attention des responsables qui ont fait la sourde oreille encore. La chaussée a été évacuée tardivement mais les contestataires ont promis de revenir à la charge. Trois autres contestations ont eu lieu dans la daïra de Besbès et d’El Tarf dénonçant le parti pris des responsables dans l’arrêté des listes d’attribution de logements. Selon les protestataires, qui ont même fermé des APC, les logements sont allés aux parents et aux proches des élus sans que le premier responsable ne réagisse. Par ailleurs, on apprend que, pour la première fois dans la wilaya, les listes n’ont pas été affichées au niveau des APC selon la réglementation en vigueur. Les bénéficiaires ont été avisés par téléphone… D’autres localités comptent aussi sortir dans la rue afin d’exprimer leur ras-le-bol.
M. B.