Le ministre des Travaux publics et des Transport a effectué, avant-hier, une visite d’inspection et de travail dans la wilaya d’El Tarf. Accompagné d’une forte délégation de son département ministériel et des autorités civiles et militaires locales, il s’est rendu au premier point à Aïn Allem, dans la daïra de Drean située à l’ouest du chef-lieu de wilaya,

où les responsables de l’Agence nationale des autoroutes et ceux de la société chinoise, à laquelle on a confié le projet du dernier segment de l’autoroute Est-Ouest, lui ont donné de plus amples informations sur le déroulement des travaux. Notons au passage que les chantiers ont commencé effectivement depuis plus de deux mois. Afin de pouvoir terminer le projet dans les délais impartis, la société chinoise a mis tous les moyens humains et matériels. Sur le site, le ministre Zaâlane Abdelghani a conseillé aux responsables de redynamiser les chantiers en profitant du climat très favorable pour pouvoir faire avancer les travaux. «Je suis complètement satisfait de la qualité et de la cadence des travaux qui sont à 12% après douze mois seulement de travaux», a souligné le ministre au cours de cette visite d’une demi-journée, qui s’est déroulée sous un soleil de plomb en plein Ramadhan. Abordant les 20 km inondables et qui risqueraient de retarder le projet, le ministre a sommé les maîtres d’ouvrage d’accorder une attention très particulière pour les terminer avant les prochaines précipitations. Répondant à une question, le ministre a dit qu’il est là pour le suivi du projet et pour veiller à la finalisation de ce dernier tronçon de l’autoroute Est-Ouest. Le tronçon, après le désistement du consortium Coojal, a coûté à l’Etat la bagatelle somme de 84 milliards de dinars. Il a été mobilisé 49 chantiers dont la société a recruté 345 Algériens et 685 Chinois. Les travaux de terrassement ont mobilisé 16 carrières, 43 zones de dépôt et 17 gites dans la wilaya d’El Tarf et 3 autres dans les wilayas de Guelma, Skikda et Annaba. Il est prévu selon le plan présenté au ministre neuf (09) bretelles qui mènent vers diverses directions. Le projet sera livré dans la totalité fin décembre de l’année 2019, a indiqué le ministre. Une première tranche de 35 km sera carrossable fin décembre de l’année en cours, selon les différentes explications données au ministre. A sa livraison pour l’année 2019, ce projet sur lequel misent les autorités sera en mesure de soustraire les habitants des neuf contrées de l’isolement et de favoriser en outre le trafic économique avec la Tunisie. Ce dernier segment prend le départ de Drean jusqu’à Khenguet Aoun, dans la commune de Ramel Souk, daïra d’El Kala. «Après une visite sur les différents sites, le ministre a répondu aux journalistes qui l’accompagnaient : «Ce mégaprojet ne souffre d’aucune contrainte, tous les problèmes ont été résolus et tous les moyens dont dispose la wilaya ont été remis à la société chinoise.» Enfin, le ministre a présidé un conseil restreint à huis clos au niveau de l’ancienne base de vie de Coojal dans la localité de Kbouda, à six km de Sidi Kaci. n